Bordeaux - Sousa : " Ça ne dépend pas que de moi "

Bordeaux - Sousa : " Ça ne dépend pas que de moi "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 13 décembre 2019 à 19h34

Paulo Sousa, que la rumeur envoie potentiellement à Arsenal, veut se concentrer sur ses Girondins.

Les supporters des Girondins de Bordeaux peuvent être soulagés. Le technicien qui a ramené leur équipe dans le premier quart du classement de la Ligue 1 n'a pas l'intention de bouger. Bien que ciblé par d'autres formations du continent, et parmi lesquelles figurerait Arsenal d'après la presse italienne, Paulo Sousa ne compte pas stopper sa mission en terre aquitaine. Du moins, pas dans l'immédiat. Et c'est ce qu'il a lui-même assuré vendredi en conférence de presse.

Quand on lui a rapporté les rumeurs qui sont évoquées dans les médias, le coach portugais est resté imperturbable, confiant que « quand tu fais de bons résultats, ce sont des choses qui se passent ». Ensuite, il a affirmé qu'il n'avait aucune raison de vouloir changer d'air : «Je suis bien ici, concentré sur tout ce que je peux contrôler. C'est moi qui prends la décision, pas mon agent. J'essaie d'avoir une grande union ». Venant de la bouche de quelqu'un qui a beaucoup bourlingué en tant que coach, et qui n'est jamais resté plus de deux ans dans un même endroit, ces propos sont à prendre avec précaution tout de même.

Paulo Sousa met la pression sur ses responsables

Malgré la défaite essuyée la semaine dernière contre l'OM, Bordeaux réalise une très bonne première partie de saison. Les résultats sont encourageants et ont de quoi inciter Sousa à poursuivre son œuvre. En revanche, sur le plan extra-sportif, la situation du club aquitain n'est pas au mieux avec cette instabilité au niveau de la direction et la volonté des propriétaires (GACP) de quitter le navire. Sans parler du conflit qui oppose les supporters au président délégué. Sur ce plan-là, Sousa a reconnu qu'il y a trop d'incertitudes et qu'il n'aime pas exercer dans un pareil contexte : «Ce n'est pas une question d'être impatient. Chaque joueur, chaque entraîneur, a besoin de voir la situation du club être résolue le plus vite possible. Je ne sais pas ce qui peut se passer demain. Demain, le propriétaire peut prendre une autre décision. Ça ne dépend pas que de moi. C'est important pour le club que cette situation soit résolue le plus possible, pour la stabilité ».

Tout en faisant part de son attachement aux Marine et Blanc, qu'il a personnellement relancé à la faveur d'un excellent travail réalisé avec le staff et le groupe, Paulo Sousa s'est donc dit préoccupé par les manœuvres qu'il y a en coulisses et l'absence de plan à long terme chez ses responsables. Une posture compréhensible et qui légitimerait en quelque sorte une volte-face de sa part si jamais le flou venait à perdurer. Ainsi, et même s'il en écarte totalement l'idée à l'instant T, le technicien lusitanien pourrait très bien claquer la porte s'il voit que les progrès accomplis sur le terrain ne sont pas suivis par un travail sérieux des décideurs et des signes tangibles quant à l'avancement du club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.