Bordeaux : Le nouveau logo ne passe pas

Bordeaux : Le nouveau logo ne passe pas©Media365

Dimitri Ferrero, publié le mercredi 01 juillet 2020 à 14h37

Dévoilé mardi, le nouveau logo des Girondins de Bordeaux constitue la nouvelle source de tension entre les supporters et la direction du club.

Nouvel épisode de tension entre la direction des Girondins de Bordeaux et ses supporters. Le nouveau logo du club, dévoilé officiellement ce mardi, a du mal à passer sur les bords de la Garonne. Ce samedi, le blason en question avait déjà été dévoilé lors d'une manifestation contre la direction actuelle, et de nombreux sifflets étaient venus accompagner la nouvelle. Les raisons de cette colère ? La mise en avant du mot « Bordeaux » en défaveur du mot « Girondins », et la disparition de la mention « Football Club » comme des croissants de la ville. Si de nombreux commentaires négatifs concernant ce nouveau logo pullulent sur les réseaux sociaux, les Ultramarines, principal groupe de supporters du club, ont donné leur avis sur le sujet mardi soir sur les ondes de RMC.


« Ce logo est une atteinte à l'histoire »

« Ça devient dangereux, je lance un appel au secours, le club est en danger. Ce logo est une atteinte à l'histoire, on change le nom du club. Ce n'est plus les "Girondins de Bordeaux", c'est les "Bordeaux Girondins", on enlève les croissants de la ville. Dans ce contexte les gens se sentent bafoués », a admis au micro de la radio Florian Brunet, porte parole des UltraMarine. Alors que le nouveau maire de Bordeaux Pierre Humric a demandé au président du club Frédéric Longuépée de quitter le club (« Un club ne peut pas se permettre le luxe de se mettre à dos le principal club de supporteurs et de les traiter avec un tel mépris et une telle arrogance, avec des menaces de peines pénales (...) Il est normal que le maire pèse de tout son poids politique pour aller rencontrer très rapidement l'actionnaire King Street et lui dire de doter ce club d'un nouveau président. Les jours de M. Longuépée doivent être comptés »), la situation en Gironde semble de plus en plus irrespirable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.