Bordeaux : Gérard Lopez très énervé après la défaite des siens

Bordeaux : Gérard Lopez très énervé après la défaite des siens©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 28 novembre 2021 à 20h30

En difficulté en championnat, Bordeaux a vu Gérard Lopez, son président, pousser un coup de gueule ce dimanche après la défaite à domicile contre Brest (1-2).



Engagé dans la lutte pour le maintien cette saison, Bordeaux s'est raté ce dimanche. En effet, opposés à un concurrent direct, les Girondins ont été renversés par Brest (1-2), lors de la 15eme journée de Ligue 1. Si Stian Gregersen avait ouvert le score pour les locaux (43eme), un doublé express de Jérémy Le Douaron en seconde période (60eme et 66eme) a fait beaucoup de mal aux joueurs de Vladimir Petkovic, englués à la 17eme place et à égalité avec Clermont le premier relégable. Forcément, ce revers au Matmut Atlantique est très mal passé au sein du club au scapulaire. « Ce match, on ne le méritait pas. Il faut que chacun d'entre nous se regarde dans le miroir, prenne ses responsabilités. (...) J'espère que mon discours passe, mais seuls les gens avec qui je travaille peuvent le confirmer », a notamment déclaré l'ancien sélectionneur de la Suisse, à l'issue du match.

« Chacun doit vite se remettre en question »

« L'attitude des joueurs est inacceptable. On est dans le confort le plus total et c'est ce qui nous pénalise aujourd'hui (dimanche). On a encore fait preuve d'arrogance. C'était déjà le cas à Metz et ça recommence aujourd'hui. C'est bien la preuve qu'il y a un souci et nous allons le régler tous ensemble. Le problème ? Ce n'est pas qu'une affaire de talent. On doit seulement montrer plus d'envie sur le terrain. On doit avoir l'envie de gagner, de se battre, de courir sur les duels, de se faire mal et surtout de faire mal à l'adversaire, a pour sa part lancé Gérard Lopez, le président bordelais, dans des propos recueillis par L'Equipe. Une défaite est toujours possible, nous en avons eu qui n'étaient pas méritées, mais une défaite comme celle d'aujourd'hui (dimanche) n'est pas du tout acceptable. Chacun doit vite se remettre en question. On doit faire preuve de fierté pour faire honneur au blason des Girondins de Bordeaux. » Désormais, réaction attendue à Strasbourg le 1er décembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.