Bordeaux : Des regrets malgré tout pour Gourvennec

Bordeaux : Des regrets malgré tout pour Gourvennec©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 30 septembre 2017 à 19h35

Même s'il a apprécié l'utilisation du ballon, Jocelyn Gourvennec a fustigé l'attitude défensive de ses Bordelais samedi contre le PSG (6-2). La cause d'une claque que l'entraîneur de Bordeaux ne dramatise pas pour autant.

Jocelyn Gourvennec, que pouvez-vous dire à vos joueurs après un tel match ?
Ce que je leur ai dit va rester entre nous, dans le vestiaire. Sur l'analyse du match, on ne peut pas prétendre faire un résultat à Paris en étant aussi loin d'eux, notamment en première période. C'était mieux en deuxième, mais ils ont moins appuyé aussi. Ce sont des joueurs de grand talent, et si vous leur laissez deux-trois mètres pour faire ce qu'ils veulent... On ne les a pas secoués une fois en première période et ils ont déroulé. Il y a le premier but qu'on prend, après une bonne entame, qui est extraordinaire. Mais il n'y a pas que le talent de Paris. Quand vous n'êtes pas assez proche de l'adversaire, même moi je pourrais encore jouer. Si on leur facilite la tâche, c'est impossible.

Comment expliquez-vous cette entame complètement ratée ?
On est bien entrés dans le match, jusqu'au coup-franc de Neymar. C'était un gros coup derrière la tête. On a été trop respectueux de notre organisation, disciplinés, il n'y a rien à dire là-dessus. Mais on était beaucoup trop attentistes. On a fait de bonnes choses dans l'utilisation, on est très souvent allés dans la surface de Paris. On a des stats qui sont bonnes, comme le Bayern cette semaine. On limite la casse en ne faisant que -4 au goal-average. On va dire qu'on a sauvé l'honneur en faisant match nul en deuxième période.
Gourvennec : « Il y a un très gros écart entre les deux équipes »
Est-ce à dire que l'écart au score ne reflète pas la différence réelle entre les deux équipes ?
Non, il y a un très gros écart entre les deux équipes. On l'a vu contre Lyon (2-0), c'était limite et ils ont gagné à la fin, ils se sont faits accrocher à Montpellier (0-0). On a fait des choses, on a joué notre jeu dans l'utilisation du ballon. On a bien déplacé et on a joué assez sûr. On les a provoqués, il y a eu des un-contre-un, on a éliminé. On s'est créé des occasions et on a beaucoup tiré au but. On fait ce qu'on voulait dans l'utilisation, mais on a été beaucoup trop passifs défensivement.

Ce PSG est-il injouable en L1 ?
Qu'il gagne beaucoup de matchs, je le pense. Après, on leur a trop facilité la tâche. On a été plus consistants en deuxième période. Mais on a été sanctionnés de notre passivité.

Propos recueillis par Canal+

 
9 commentaires - Bordeaux : Des regrets malgré tout pour Gourvennec
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]