Un arrosage minimal sur les pelouses françaises

Un arrosage minimal sur les pelouses françaises©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 05 août 2022 à 19h32

Conséquence de la canicule qui sévit depuis plusieurs semaines en France, et de la sécheresse qui en découle, les terrains de Ligue 1 et de Ligue 2 pourraient être impactés. Les jardiniers vont être contraints à une restriction d'eau.



Face à la sécheresse historique qui frappe la France cet été et la cellule de crise qui vient d'être mise en place par l'Etat, la LFP se met au diapason et prévient d'ores et déjà que la qualité des terrains en sera impactée. Le championnat des pelouses, mis en place en Ligue 1 comme en Ligue 2, est ainsi suspendu jusqu'à nouvel ordre "en raison des très fortes chaleurs et de la sécheresse prolongée".

"Consommer le moins d'eau afin de préserver une qualité minimale"

En effet, l'arrosage devra probablement être restreint face aux besoins de la population : "La Ligue invite les clubs et les préfectures, seules décisionnaires en la matière, à se rapprocher pour étudier localement si un arrosage le plus raisonné possible peut être mis en place. En consommant le moins d'eau possible afin de préserver une qualité minimale de la pelouse, l'objectif est de garantir une aire de jeu assurant la santé des joueurs." Alors que le terrain du stade de l'Aube, à Troyes, a par exemple été attaqué la semaine passée par un champignon, l'ESTAC espérait retrouver un terrain de jeu plus digne en se rendant à Montpellier.


Mais le club héraultais, premier du classement des pelouses en 2021 et encore deuxième la saison dernière, n'est pas épargné non plus par le pyricularia, même si celui-ci n'attaque pour le moment l'herbe de la Mosson que de manière parcellaire selon la métropole locale : "Ce dessèchement de la pelouse à certains endroits n'affecte pas de façon significative la qualité de l'aire de jeu. Les footballeurs montpelliérains devraient donc débuter leur saison dimanche face à Troyes dans des conditions correctes." Attention toutefois à la température de 33°C encore attendue au coup d'envoi, à 15h, au lendemain du pic de 36°C samedi et avant une moyenne haute à 32°C en début de semaine prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.