Troyes - Rami : "Malgré mon côté blagueur, je suis un bosseur"

Troyes - Rami : "Malgré mon côté blagueur, je suis un bosseur"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 25 août 2021 à 15h58

Adil Rami veut rassurer les supporters de l'ESTAC : il n'est pas venu pour amuser la galerie, en tout cas pas uniquement. Le défenseur champion du monde doit apporter avant tout son expérience, à écouter l'intéressé mais aussi son coach.



Une conférence de presse a été organisée mercredi à Troyes, afin de présenter la dernière recrue surprise Adil Rami. Le champion du monde assure être "très honoré et très fier" : "Je suis là pour travailler, mettre le bleu de chauffe et être focus sur le football. J'ai encore faim. Ce n'est pas le moment pour moi de mettre fin à ma carrière. Malgré mon sourire et mon côté blagueur, je suis un bosseur. Ce challenge à l'ESTAC est parfait." L'ancien défenseur du LOSC ou de l'OM s'appuie aussi sur son passé : "Je n'oublie jamais d'où je viens. Si on m'avait dit un jour que je jouerais en Ligue 1 à l'ESTAC quand je travaillais à la mairie de Fréjus, j'aurais signé direct !" Qu'en sera-t-il, désormais, de la réalité sportive pour ce joueur de 35 ans qui n'avait pas joué une minute au Mondial et restait sur un ultime échec au Boavista ?

"Je sais qu'il y a de l'attente autour de mon retour. A moi de travailler pour être au niveau. Je ne vis pas sur mon passé, mon but est de travailler dur pour amener une concurrence saine. L'ESTAC est une équipe ambitieuse et joueuse, je peux apporter mon expérience car il y a beaucoup de jeunes." Ce que confirme l'entraîneur Laurent Batlles : "On avait besoin de cette expérience, l'effectif est effectivement jeune, en âge comme en vécu. Il sera un relais supplémentaire dans le vestiaire, car il est également légitime sur le terrain. C'est un travailleur. Enfin, ça amène aussi cette concurrence et c'est très bien." Le directeur sportif François Vitali ne dit pas autre chose : "Si on a décidé de le recruter, c'est parce qu'on sait ce qu'il peut apporter. Le plus important, ça reste la performance."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.