Trophée des Champions : Le PSG renverse Rennes et gagne son premier titre de la saison

Trophée des Champions : Le PSG renverse Rennes et gagne son premier titre de la saison©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 03 août 2019 à 15h30

Le PSG a remporté son septième Trophée des Champions consécutif, en dominant Rennes à Shenzhen (2-1). Menés à la mi-temps, les Parisiens ont pris leur revanche de la finale de la dernière Coupe de France, grâce à Kylian Mbappé et Angel Di Maria. Hunou avait ouvert le score


Le debrief
Le PSG débute la saison 2019-20 comme les autres : par un succès dans le Trophée des Champions. Pour la 9eme fois de son histoire, la 7eme consécutive, Paris a remporté le traditionnel match d'ouverture de la saison samedi, aux dépens de Rennes à Shenzhen (2-1). Les joueurs de Thomas Tuchel étaient pourtant menés à la mi-temps. Mais c'est en toute logique, même s'ils ont joué à se faire peur dans les dernières minutes, qu'ils ont fini par prendre le dessus sur les Bretons, auteurs d'un bon premier quart d'heure avant de baisser le pied au fil de la rencontre. Déjà les hommes forts de la phase retour la saison passée, Kylian Mbappé et Angel Maria ont permis au PSG de renverser Rennes et de prendre sa revanche de sa défaite en finale de la dernière Coupe de France (2-2, 6-5 TAB).


Les Parisiens ont néanmoins qu'ils étaient en pleine phase de préparation et encore très perfectibles, en particulier dans le secteur défensif. Leur entame de match a montré les mêmes errements que lors des matchs amicaux de l'été : des approximations dans le placement, trop de duels perdus et des circuits de relance encore mal huilés. Les Rennais, entrés dans la rencontre avec l'envie de presser haut et de ne pas trop subir, en ont profité pour mettre la pression sur le champion de France en titre. Ils ont même été rapidement récompensés sur leur première occasion du match. Cette ouverture du score a réveillé les Parisiens, qui ont alors investi le camp adverse face à des Bretons qui ont reculé leur bloc d'une quinzaine de mètres pour accepter la domination adverse. Tout en laissant le minimum d'espaces possibles, même si le PSG s'est créé des situations mal négociées.

Au retour des vestiaires, la supériorité parisienne s'est encore accentuée et les lignes rennaises ont commencé à se distendre. Ce n'était pas de trop pour le club de la Capitale, qui a égalisé sur une action où Marquinhos, Pablo Sarabia et Mbappé ont tous bénéficié de trop de temps pour que leur talent ne s'exprime pas. Les Parisiens ont continué d'appuyer sur l'accélérateur, au lieu de se relâcher après être revenus au score, et sont passés devant grâce à Angel Di Maria, entré en cours de jeu pour déposer un coup-franc dans la lucarne. C'est ensuite que les limites actuelles du PSG ont ressurgi, avec une grande fébrilité dans la gestion des dix dernières minutes. Mais les Rennais ont manqué de les punir, la faute à une trop grande maladresse. Encore loin d'être à 100%, Paris rentre à la maison avec le titre qu'il était venu chercher. Et c'est bien là l'essentiel pour le moment.
L'instant T :
L'entrée en jeu d'Angel Di Maria à l'heure de jeu a participé à faire basculer ce match. Trois jours seulement après son retour de vacances, l'Argentin était sur la feuille de match. D'abord sur le banc, il est arrivé sur le terrain pour inscrire une dizaine de minutes plus tard le but de la victoire d'un coup-franc splendide. Un exercice dans lequel il avait déjà brillé lors du Trophée des Champions 2018 contre Monaco, puis pendant toute la saison par la suite. Un bon signe pour le PSG ?

Les buts
13eme minute (0-1)
Grenier change d'aile pour Bourigeaud, qui fait reculer Bernat d'une feinte de passe pour se donner le temps d'ajuster son centre. C'est déposé dans le dos de la défense parisienne et Hunou, légèrement hors-jeu et lâché au marquage par Kehrer, coupe la trajectoire aux six mètres pour battre Areola.

58eme minute (1-1)
Pas attaqué plein axe, Marquinhos délivre un petit ballon parfait dans le dos de la défense rennaise pour Sarabia, parti à la limite du hors-jeu. L'Espagnol remise habilement en une touche pour Mbappé, le premier aux six mètres pour pousser le ballon dans le but vide.

73eme minute (2-1)
Coup-franc pour le PSG à une vingtaine de mètres du but rennais pour une faute de Léa-Siliki. Légèrement excentré sur la droite, Di Maria enroule parfaitement sa frappe du gauche pour tromper Koubek, resté sans réaction.
Les tops et les flops
Kylian MBAPPE (7)
Kylian Mbappé est déjà bouillant. Intenable depuis son côté gauche, où il a fait d'énormes différences, l'attaquant du PSG est monté en puissance au fil des minutes. Pas toujours en réussite dans le dernier geste, jusqu'à son égalisation dans un rôle de pur avant-centre.
Benjamin BOURIGEAUD (7)
Benjamin Bourigeaud est bien le couteau suisse de Julien Stéphan. Aligné dans un rôle de piston droit dans le 3-5-2 rennais, l'ancien Lensois a fait preuve d'une grosse activité dans son couloir. Il a délivré une passe sur l'un de ses nombreux centres bien ajustés et a beaucoup travaillé défensivement, y compris quand il est repassé dans l'axe après la pause
Edinson CAVANI (3)
Edinson Cavani a traversé ce premier match officiel du PSG comme une ombre. L'attaquant de pointe parisien n'a jamais réussi à se sortir de la nasse du trio défensif axial de Rennes et a touché un minimum de ballons. Sa complicité avec ses partenaires n'a pas sauté aux yeux, loin de là, même s'il a comme excuse d'être revenu tardivement de vacances.
La feuille de match
PSG - RENNES : 2-1
Shenzhen Universiade Sports Centre, Shenzhen (30 000 spectateurs environ)
Temps humide - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Bastien (4)

Buts : Mbappé (57eme) et Di Maria (73eme) pour le PSG - Hunou (13eme) pour Rennes

Avertissements : Meunier (7eme), Bernat (23eme), Di Maria (74eme), Sarabia (90eme) et Mbappé (94eme) pour le PSG - Bourigeaud (45eme) et Léa-Siliki (72eme) pour Rennes

Expulsion : Aucune


PSG
Areola (4) - Meunier (4) puis T.Silva (81eme), Kehrer (4), A.Diallo (5), Bernat (4) - A.Herrera (5) puis Di Maria (61eme), Marquinhos (cap) (6) puis Paredes (78eme), Verratti (6) - Sarabia (6), Cavani (3), Mbappé (7)

N'ont pas participé : Trapp (g), Kurzawa, Dagba, Zagre
Entraîneur : T.Tuchel


Rennes
Koubek (6) - D.Da Silva (6), Gélin (5), Morel (5) - Grenier (5) - Bourigeaud (7) puis Gboho (68eme), Léa-Siliki (4), Camavinga (6), Maouassa (5) - Hunou (6) puis Boey (46eme / 4), Tait (4)

N'ont pas participé : Salin (g), Nyamsi, J.Johansson, Del Castillo, Da Cunha
Entraîneur : J.Stéphan

Vos réactions doivent respecter nos CGU.