Thuram prend position sur le fichage ethnique

Thuram prend position sur le fichage ethnique©Media365

Rédaction , publié le vendredi 09 novembre 2018 à 14h59

Dans le reportage d'Envoyé Spécial, Lilian Thuram a livré son avis sur le scandale qui touche le PSG après les révélations de Football Leaks. Il trouve ce fichage ethnique très grave.

Mediapart et les révélations de Football Leaks ont fait très mal au PSG depuis une semaine. Le club de la Capitale n'est pas épargné que ce soit avec un possible contournement du fair-play financier avec l'UEFA, les demandes de Mbappé. Mais jeudi a marqué un coup dur pour les dirigeants parisiens avec les primes d'éthique ainsi que le fichage ethnique sur le recrutement des jeunes du centre. Une annonce qui a provoqué un véritable tollé en France.



Lilian Thuram est très investi dans la lutte contre le racisme et toutes les discriminations à travers sa fondation et n'a pas manqué de réagir à ce scandale. Dans le reportage d'Envoyé Spécial de France 2, le champion du monde 98 s'est exprimé sur le sujet. « Quand j'entends des recruteurs en train de dire qu'il y a des noirs et des gris... (il s'interrompt et marque un long silence) J'espère que les gens n'ont pas besoin d'explications pour comprendre que ce que vous êtes en train de raconter, c'est juste surréaliste, commente-t-il. Malheureusement, dans le monde du football, il y a beaucoup de personnes qui ont ces préjugés-là, qui ont des préjugés sur les personnes noires. C'est juste surréaliste, parce qu'on est en 2018, on a gagné la Coupe du monde, et là vous êtes en train de me dire qu'il y a des mecs au sein du Paris Saint-Germain, qui ont fait ça pendant plusieurs années. »

A la retraite depuis 10 ans après une signature ratée au PSG, Thuram ne fait pourtant pas l'autruche pour un sujet clivant depuis des années dans la société et le sport. « Je pense à tout ça, et je me dis: «Mais p....., on vit dans quel monde ?» Je trouve ça extrêmement grave, parce que lorsqu'on dit: «Pas d'enfants noirs, pas d'enfants maghrébins !», ils sont en train de parler de mes enfants. C'est ça la différence. », a conclu Thuram sur France 2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.