Strasbourg : Stéphan redoute le déplacement à Saint-Étienne

Strasbourg : Stéphan redoute le déplacement à Saint-Étienne©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 18 février 2022 à 21h20

Selon Julien Stéphan, le déplacement de Strasbourg à Saint-Étienne, dimanche dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1 (15 heures) sera un gros test pour son équipe, qui pourrait enchaîner un troisième succès consécutif en Ligue 1.


Quatrième du classement de Ligue 1 à seulement une unité de l'OGC Nice, Strasbourg est en lutte pour les places européennes en ce début d'année 2022. Restant sur deux succès sur le plan national, obtenus face à Nantes et Angers sur le même score (1-0), la formation entraînée par Julien Stéphan pourrait en enchaîner un troisième contre les joueurs de Pascal Dupraz mais le premier a mis en évidence la difficulté représentée par ce déplacement à Saint-Étienne.  "Ils sont dans une dynamique très positive avec trois victoires de rang et joueront dans une ambiance survoltée, comme on a pu le remarquer sur leurs derniers matches à domicile", a-t-il souligné dans des propos rapportés par L'Equipe.

Dépasser la barre des 50 points, objectif pour la seconde partie de saison

Désormais 18ème du classement, l'ASSE devrait jouer crânement sa chance pour cette rencontre et Stéphan ne s'attend en rien à une promenade de santé, surtout en raison de l'écart de positions en Ligue 1. "On a conscience qu'à la vue de notre bonne position, chaque adversaire qui nous affronte est en chasse, affamé, et que chaque match devient extrêmement difficile", a-t-il affirmé, avec les exemples de la victoire de Clermont à Nice (0-1), ainsi que le nul obtenu par Lorient face à Monaco (0-0). Assuré de poursuivre en Ligue 1 avec déjà 41 points récoltés, Strasbourg ne manque pas d'ambitions et Stéphan a tenu à en affirmer une en particulier : "battre le record du nombre de points depuis le retour en Ligue 1, soit 49 points (en 2018-19). On s'en est parlé en début de semaine avec le groupe et l'on va tout faire pour franchir la barre des 50 points."


Pour cela, il aura besoin d'une implication totale de ses joueurs et a tenu à le rappeler : "On aura besoin de tout le groupe pour cela car il n'est pas évident de devoir composer avec vingt joueurs au maximum, comme ça a été le cas ces dernières semaines. On a été à flux tendu pendant longtemps et ce que les joueurs ont fait en janvier, c'est du très costaud", a estimé Stéphan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.