Strasbourg - Stéphan : "La première fois qu'on joue à 13h"

Strasbourg - Stéphan : "La première fois qu'on joue à 13h"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 19 août 2022 à 15h59

Le point évoqué par Julien Stéphan, à deux jours de Strasbourg - Reims, n'est pas si anodin que ça. Le Racing, peu importe la programmation inhabituelle, ne peut se permettre de viser autre chose que la victoire dimanche à la Meinau.



Le début de saison n'est pas tout à fait conforme aux attentes du côté de Strasbourg, avec seulement un point en deux matchs. Mais il s'agissait de deux rencontres ardues face aux deux équipes azuréennes, devant Monaco (1-2) puis à Nice (1-1) : "On a déjà fait des choses, on est tombés sur plus forts que nous et ensuite on a plus que rivalisé avec un prétendant à l'Europe." Dimanche, à domicile contre Reims, il s'agira donc de lancer bel et bien la machine. Mais le coach Julien Stéphan sait qu'il en est de même, voire pire, pour les visiteurs champenois. Ceux-ci occupent la lanterne rouge après avoir perdu à chaque fois en encaissant quatre buts, à Marseille (4-1) puis face à Clermont (2-4) : "Ce sont deux défaites sévères qui ne reflètent pas forcément la physionomie. Il ne faut pas se tromper, ils ne sont pas en difficulté défensivement."

L'entraîneur du Racing ne sait pas "quel sera leur plan de jeu, on sait qu'ils sont rapides sur les transitions et athlétiques derrière". Ce match de dimanche marquera aussi une grande nouveauté pour les Alsaciens : "C'est la première fois qu'on joue à 13h, ça ne nous était jamais arrivé la saison passée. C'est particulier, on a demandé aux joueurs de conditionner leur corps, en brunchant le matin. On a programmé les deux dernières séances à cet horaire." La météo et la chaleur, en fonction de son intensité, influeront forcément même si les joueurs ont été habitués à la canicule durant la préparation : "On n'a pas le choix, on doit le faire et ça fait partie d'une saison. Certains pères de famille ont l'habitude d'être réveillés tôt par leurs enfants, d'autres ne le sont pas et profitent parfois des matins sans entraînement afin de pouvoir dormir un peu plus." La vie, la vraie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.