Saint-Etienne : Puel sans concession sur le niveau du football français

Saint-Etienne : Puel sans concession sur le niveau du football français©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe : publié le mardi 28 janvier 2020 à 17h48

Dans interview accordée à France Football, Claude Puel livre avec franchise son regard sur les limites actuelles du football français.



Revenu en Ligue 1 en octobre dernier après un peu moins de trois ans passés en Angleterre, Claude Puel dresse un constat sans concession, à l'occasion d'une interview accordée à France Football, sur le niveau du championnat, sur la formation à la française mais aussi la qualité des pelouses. L'entraîneur de l'AS Saint-Etienne ne se fait notamment pas d'illusion sur la place qu'occupe le championnat français sur l'échiquier européen : «La Ligue 1 est devenue un laboratoire, un centre de formation pour les quatre Championnats qui se situent au-dessus du nôtre, l'Angleterre, l'Espagne, l'Allemagne et l'Italie.» L'entraîneur passé par Leicester et Southampton regrette l'évolution du championnat par rapport aux années 80 : « Il y avait beaucoup plus de qualité technique [...] On mettait aussi le collectif en avant. Ce qui me frappe désormais, c'est ce manque de justesse et d'intelligence dans le jeu, de fluidité et de talent, de créativité mais aussi d'efficacité. »

« Dans la plupart des centres de formation, on continue de privilégier l'aspect physique »

« À un moment, sans pouvoir dire où se situe exactement le point de bascule, on s'est mis à rechercher des profils plus physiques, avec de la vitesse, de la puissance et, petit à petit, on en est arrivés là [...] Ce qui me gêne, c'est que dans la plupart des centres de formation, on continue de privilégier l'aspect physique », complète Puel pour expliquer cette évolution dans le profil des joueurs. Le technicien de 58 ans loue l'état d'esprit qu'il peut régner sur les pelouses anglaises par rapport à la France : « Si les matches sont aussi intenses en Premier League, c'est d'abord parce que les entraînements sont très courts, très rythmés, avec un investissement total et une concentration de chaque instant de la part des joueurs. Tout le monde est "focus", hyper professionnel et il n'y a jamais aucun laisser-aller, aucun problème de motivation. »

« On voudrait vendre la L1 et augmenter les droits, mais on n'exige même pas des pelouses parfaites »

Autre point qui fait la beauté du football anglais selon Puel : la qualité des pelouses, un aspect trop souvent négligé dans l'Hexagone : « Il y a là-bas une qualité de terrain magnifique, même en Troisième Division, et pourtant, il pleut tous les jours, il fait froid l'hiver et on joue tous les trois jours. Nous, on voudrait vendre la L1 et augmenter les droits, mais on n'exige même pas des pelouses parfaites, susceptibles de favoriser le spectacle !»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.