Rennes : Genesio et "la probable erreur" de l'arbitre face au PSG

Rennes : Genesio et "la probable erreur" de l'arbitre face au PSG©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 10 mai 2021 à 09h53

Alors que Rennes a décroché un match nul face au PSG dimanche soir (1-1), Bruno Genesio a évoqué la prestation de l'arbitre, M. Buquet, estimant qu'il n'aurait pas dû accorder un penalty aux Parisiens.


L'action a fait beaucoup parler. Dimanche soir, lors du match de clôture de la 36e journée de Ligue 1 entre Rennes et le PSG, les visiteurs ont obtenu un penalty dans le temps additionnel, suite à une semelle de Naïf Aguerd sur Layvin Kurzawa, touché après avoir repris le ballon. Une décision prise par Ruddy Buquet après visionnage des images de cette action qui semblait d'abord anodine. Mais qui a laissé au latéral parisien un trou dans sa chaussette. Après la rencontre, Bruno Genesio a évoqué cette action, parlant d'une "probable erreur" de Ruddy Buquet, après avoir regretté que l'arbitre n'ait pas sifflé en faveur des Bretons sur d'autres situations.

Genesio : "Deux décisions qui nous sont défavorables"

Interrogé sur la prestation de l'officiel, l'entraîneur rennais, à qui on demandait en conférence de presse s'il avait impacté le score de ce match, a eu cette réponse : "Forcément, parce qu'il y a deux décisions qui nous sont défavorables. Mais on a aussi manqué de maturité. On avait l'occasion de relancer très vite sur l'action qui amène le penalty, et ça aurait été la mi-temps. On doit être plus malin, plus mature, et on n'aurait pas parlé de la probable erreur de M. Buquet." Homme du match, Jérémy Doku a lui aussi regretté ces décisions arbitrales.

Doku : "Le penalty n'était pas mérité"

Le jeune Belge (18 ans), à l'origine de l'expulsion de Presnel Kimpembe, auteur d'un tacle très appuyé sur le pied de son adversaire qui filait au but, aurait lui aussi pu obtenir un penalty pour une (légère) faute de Dagba lors de la première demi-heure de jeu. "On aurait peut-être dû gagner. À la mi-temps on était fâché, je pense que le pénalty n'était pas mérité. Cette décision nous a donné un coup de boost", a commenté le dragster du Stade Rennais sur le site de son club, septième du classement à un point de Marseille (5e).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.