Rennes : Comment Julien Stéphan pense redonner confiance aux joueurs

Rennes : Comment Julien Stéphan pense redonner confiance aux joueurs©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le samedi 25 novembre 2023 à 15h57

Plus de deux ans et demi après, Julien Stéphan est de retour à Rennes et retrouvera le banc, dimanche contre Reims. Une mission délicate s'annonce pour le jeune technicien.



Il est donc de retour. Bruno Genesio ne sera pas sur le banc du Stade Rennais, dimanche, et c'est un revenant qui y siègera contre Reims (17h05). Julien Stéphan a été choisi par le propriétaire du club breton pour prendre la suite de Genesio qui souhaitait prendre du recul. Coach de décembre 2018 au 1er mars 2021 quand il avait décidé de démissionner, le fils de Guy, l'adjoint de Didier Deschamps en équipe de France, va tenter de redresser la barre au sein d'un club qui pointe au 13eme rang du classement et qui n'a plus gagné en Ligue 1 depuis le 1er octobre (3-1 contre Nantes).

Stéphan « heureux » que Maurice reste

Julien Stéphan va essayer de redonner confiance aux joueurs « par le discours, les entretiens individuels et collectifs pour poser les choses, après il y a le terrain qui parle avec une mise en application ». « C'est essayer d'avoir un diagnostic le plus clair et objectif possible, avoir des réponses à des problématiques rencontrées, ne pas tout noircir non plus car de très bonnes choses ont été effectuées également. Puis de trouver les petits ajustements nécessaires, a expliqué l'entraîneur de 43 ans, vendredi. Souvent, quand il y a un changement de staff, il y a beaucoup de dynamisme et de fraîcheur aussi, car les cartes sont quelque part redistribuées et ça génère beaucoup d'intensité dans les courtes séances d'entraînement, ça c'est top, il faut l'entretenir aussi. »

Si Genesio est parti, le directeur sportif Florian Maurice, lui aussi annoncé sur le départ, est finalement resté. Stéphan a vécu ce retournement de situation « de manière très sereine ». Je suis heureux qu'il reste et je le lui avais dit. Qu'il ait pu traverser une période d'interrogations, je l'entends parfaitement, ça ne me pose aucun souci. On a discuté ce matin, et je suis content car quand un club traverse comme ça une période un peu difficile avec des changements, il ne faut pas rajouter du trouble aux troubles. Il connaît parfaitement le club, j'avais été moteur dans son arrivée, donc je suis content de pouvoir fonctionner avec lui », a déclaré l'entraîneur rennais qui a changé de capitaine en nommant Steve Mandanda (après Benjamin Bourigeaud) et qui ne pense pas revenir en terrain conquis en Bretagne. « Non, je pense qu'on n'est jamais en terrain conquis, il faut toujours montrer, prouver. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.