Reims : Lourde sanction contre Caillot après ses propos sur l'arbitrage français

Reims : Lourde sanction contre Caillot après ses propos sur l'arbitrage français©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 07 septembre 2022 à 22h20

Jean-Pierre Caillot, le président de Reims, avait appelé l'ensemble de l'arbitrage français à se remettre en question après le nul polémique concédé contre l'OL (1-1). Ce mercredi soir, la commission de discipline de la LFP a décidé de suspendre le dirigeant de "banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles" jusqu'au 31 décembre prochain.


"Je sais que je vais prendre cher à la Commission de discipline avec tout ce que j'ai dit, mais je l'assume pleinement". En rage après l'arbitrage de Jérémy Stinat lors du dernier Reims-OL, disputé le 28 août dernier et lors duquel Jean-Pierre Caillot avait fustigé les nombreuses erreurs d'appréciation de l'arbitre, le dirigeant s'attendait à une grosse sanction. Avec notamment l'expulsion donnée à Dion Lopy pour un tacle les deux pieds décollés sur Alexandre Lacazette dans le viseur, Caillot avait eu quelques mots en zone mixte : "Il y a un problème avec l'arbitrage français. Quand j'ai dit à la fin à l'arbitre qu'ils étaient nuls, il l'a noté dans son calepin, donc je serai sûrement suspendu pour cela. Mais c'était, je pense, la vision des 16 000 personnes qui étaient dans le stade. Ils font erreur sur erreur, ce sont toujours les mauvaises décisions du mauvais côté", s'était-il emporté.

Suspension de 10 matchs pour Caillot

Ce mercredi soir, donc, la Comission de discipline de la LFP a rendu son verdict. Et Caillot sera suspendu pour une durée de 10 matchs comme l'a confirmé l'instance dans un communiqué officiel. "Vu les rapports d'officiels, la saisie du Conseil National de l'Ethique, et après audition de M. Jean-Pierre CAILLOT, Président du Stade de Reims, la Commission décide de prendre la décision suivante : Suspension de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles jusqu'au 31 décembre 2022", peut-on notamment lire. La sanction prenant effet dès ce mardi soir à 00h00. C'est le 1 janvier 2023, à l'occasion du déplacement de Reims à Lille, que Jean-Pierre Caillot pourra de nouveau exercer ses fonctions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.