Récit hallucinant d'une députée présente à Ajaccio

Récit hallucinant d'une députée présente à Ajaccio©Media365

Rédaction , publié le lundi 21 mai 2018 à 19h00

Agnès Firmin, députée native du Havre, invitée par le président du club normand pour le barrage d'accession à la Ligue 1 à Ajaccio, a décrit des scènes de violences au sein même de la tribune officielle. Incroyable.

Le bus du Havre bloqué, en panne, pendant plusieurs heures, vendredi à Ajaccio pour le pré-barrages d'accession en Ligue 1. Pare-brise fissuré. Climatisation cassé. Match reporté. Dimanche, qualification de l'AC Ajaccio au tirs aux buts au bout d'un match à l'ambiance délétère, avec notamment quatre expulsions. Une énumération de faits terribles pour l'image du football et celui du club corse. Seulement, ce n'est pas tout. La violence ne gangrène pas seulement les ultras de l'ACA, elle est aussi présente au sein même de la tribune officielle, comme l'a tristement raconté Agnès Firmin, députée native du Havre, invitée par le président du club normand.

"Le président du Havre reçoit un coup de pied dans le dos"


Dans un entretien accordé à 20 minutes, la députée décrit l'enfer. "Les insultes racistes ont débuté : ramasseur de coton, Français de merde, j'en passe et des meilleures. (...) Elles étaient répétées de façon courante depuis la tribune présidente, officielle. Je ne sais pas de qui elles provenaient. Ajaccio marque, tout se passe bien. Le Havre égalise, la pression monte et ça commence à se compliquer. Arrivent les prolongations, on monte encore d'un ton. Puis le penalty est sifflé par l'arbitre et s'est monté d'un seul coup lorsque Jean-Philippe Mateta marque le but et que le staff havrais se lève... la pression verbale est devenue physique. Un projectile a été lancé en direction du président du HAC, Vincent Volpe. Je n'ai pas réussi à voir de quoi il s'agissait. Il reçoit aussi un coup de pied dans le dos de la part de quelqu'un dans la tribune. Autour de nous, et heureusement, des agents de sécurité nous ont protégé et nous ont exfiltré, je ne vois pas d'autre mot.

La commission de discipline de la LFP se réunira jeudi. Le dossier va être placé en instruction. "Le président du HAC nous a avertis du coup qu'il avait reçu, a indiqué Nathalie Boy de la Tour, président de la LFP. Là-dessus, le délégué de match l'a mis en contact avec le procureur de la République pour porter plainte."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU