Quand Dja Djédjé et Gignac en sont venus aux mains

Quand Dja Djédjé et Gignac en sont venus aux mains©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 27 septembre 2017 à 09h22

Invité de l'émission Le Vestiaire sur SFR Sport, Brice Dja Djédjé est revenu sur sa période marseillaise et notamment une altercation avec André-Pierre Gignac à l'entrainement.

Brice Dja Djédjé vit pour le moment un calvaire à Watford. Parti dans le sud de l'Angleterre il y a deux saisons, l'international ivoirien n'a pas disputé la moindre rencontre de Premier League. Placardisé par le club, il s'est contenté de deux matchs de Cup depuis son arrivée. Un bien maigre bilan après deux dernières saisons de haute facture à l'OM. Sous les ordres de Marcelo Bielsa, celui qui peut jouer milieu droit comme arrière droit a passé un cap comme il l'avoue lui-même. Invité dans Le Vestiaire de SFR Sport, Dja Djédjé est revenu sur son aventure marseillaise. S'il a parlé de son expérience avec « El Loco », l'ancien de l'ETG s'est arrêté sur une altercation avec André-Pierre Gignac. « Quand j'avais signé à Marseille, à un moment à l'entrainement, on fait un 5x5 et on prenait l'eau. Dans mon équipe, il y avait Valbuena, Gignac et deux joueurs de la réserve. Mais, on prenait l'eau comme pas possible, on perdait tous les matchs. Et « Dédé » Gignac, dès qu'il avait la balle, il frappait. Au bout d'un moment, on se regarde et je lui dis « Oh « Dédé » depuis tout à l'heure on perd, tu en n'a pas marre de perdre ? ». Il me sort un truc donc je lui dis qu'au lieu de faire le mariolle devant tout le monde et s'il est un homme, on va dans le vestiaire. »

Si généralement l'histoire ne va pas plus loin dans la plupart des clubs, l'altercation n'en est pas restée là. « Anigo, qui était le coach à l'époque, était un peu surpris. J'enlève le chasuble et je me dirige vers le vestiaire et je me retourne et je dis « viens si t'es un homme ! ». Gignac vient dans le vestiaire, on s'en met une bien comme il faut, poursuit Dja Djédjé. Mais, on finit de se battre et derrière, on retourne sur le terrain comme si de rien n'était et bizarrement on gagne le tournoi derrière. » Comme quoi, une bonne castagne et tout repart dans l'ordre.

 
2 commentaires - Quand Dja Djédjé et Gignac en sont venus aux mains
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]