Qualifs CDM 2018 - Bleus / Didier Deschamps : " Une Coupe du Monde, c'est sacré "

Qualifs CDM 2018 - Bleus / Didier Deschamps : " Une Coupe du Monde, c'est sacré "©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 09 octobre 2017 à 17h55

A la veille de France-Biélorussie, Didier Deschamps a répondu aux critiques sur le jeu des Bleus en conférence de presse. Impatient d'en finir avec les éliminatoires, le sélectionneur a reconnu que des progrès étaient possibles mais que cela demandait du temps.

Didier Deschamps, y'a-t-il de l'impatience de plier l'affaire ?
On se prépare pour ça. Evidemment que ce match de demain doit nous permettre de valider notre ticket pour la Coupe du Monde. Il y a beaucoup de monde, le stade est plein, il y a une ferveur populaire autour de cette équipe de France qui est aimée et soutenue. Les gens qui viendront vont être derrière nous, comme c'était le cas contre les Pays-Bas. Les joueurs ont fait ce qu'il fallait pour avoir ce lien-là, même si je ne vais pas vous brosser un tableau parfait et idéaliste parce qu'on peut faire mieux.

D'où vient ce soutien alors que le jeu est parfois moyen ?
Ce n'est pas seulement lié au jeu. On fait parfois de bonnes choses ! J'ai connu en tant que joueur des ambiances plus spectatrices au stade de France. Des efforts ont été faits de part et d'autre pour permettre de fidéliser ce public qui vient en nombre. On n'est jamais loin de 80 000 personnes quelle que soit l'affiche. En Europe, c'est rare. Tant mieux.

Comment sont vos joueurs physiquement trois jours après un match en Bulgarie ? Doit-on s'attendre à des changements ?
Je ne vais pas vous répondre catégoriquement. La Biélorussie a aussi joué. On a perdu N'Golo (Kanté), on a encore un entraînement ce soir qui sera assez light. Sans rentrer dans les détails, j'amènerai de la fraîcheur mais ne me demandez pas le nombre et à quels postes.
Deschamps : « Je ne me voile pas la face : on n'est pas les plus beaux »
Comment expliquez-vous les difficultés de la France en éliminatoires, toutes générations confondues, par rapport à l'Allemagne par exemple ?
Je ne sais pas... En toute humilité, si vous faites référence à ma génération, même en sortant d'un titre de champion du monde on s'était qualifié ric-rac pour l'Euro 2000. L'Allemagne a l'habitude de survoler les éliminatoires, elle le fait encore. Ils ont un vécu et une expérience largement plus élevés, tout a commencé en 2006 pour eux avec des demi-finales, des finales, avant de connaître le sacre en 2014. On ne fait pas exprès. Je préférerais que le match de demain soit sans importance.

Que représente une qualification pour la Coupe du Monde pour vos joueurs ?
Ils peuvent jouer au plus haut niveau dans les grands clubs, il n'y a rien de plus beau qu'une Coupe du Monde. C'est le must, ça l'a toujours été. J'en ai regardé deux devant la télévision comme joueur... Du groupe que j'ai aujourd'hui, sept ont connu une Coupe du Monde. Il faut prendre quand on peut. C'est sacré.

Y'a-t-il une nécessité de séduire au-delà de la qualification ?
La meilleure façon de gagner des matchs, c'est en ayant la manière et la maîtrise. Mais ce n'est pas toujours possible. C'est aussi de l'efficacité. Je pars toujours avec les mêmes intentions, je ne demande pas à mon équipe d'attendre et de regarder ce qu'il se passe. On ne maîtrise pas tout. J'ai la lucidité nécessaire pour voir qu'on a manqué de maîtrise en Bulgarie. Sur le onze qui démarre à Sofia, à part Hugo, Raphaël, Antoine et Blaise qui ont de la bouteille, les autres joueurs ont moins de dix sélections. Cela fait partie de l'apprentissage. On ne peut pas avoir de l'expérience internationale en claquant des doigts. Mais les intentions sont toujours d'être le plus fluide possible, d'avoir le ballon et de maîtriser. Je ne me voile pas la face, on n'est pas les plus beaux, pas les meilleurs. L'idéal serait qu'on maîtrise 90 minutes et que l'adversaire n'ait rien. Il faut plus de justesse technique, plus d'efficacité. Il y a une marge de progression importante.

Est-ce possible de créer des automatismes en sélection ?
Oui c'est possible mais il faut du temps. Or on n'en a pas. Garder la même équipe ? Mais que vont dire ceux qui regrettent que je ne change jamais ? Les périodes internationales sont courtes. Là, on a eu une semaine normale sur laquelle on a pu travailler davantage, mais ça reste court. C'est plus facile si les joueurs sont toujours les mêmes, mais si un jour il manque trois, quatre ou cinq joueurs, c'est un problème.
Deschamps : « Plus les attaquants combinent, mieux c'est »
Quel regard portez-vous sur la Biélorussie ?
Il y a eu beaucoup de changements depuis le match aller. Entre le mois dernier et la liste d'aujourd'hui, il manque 50% des joueurs par exemple. Evidemment, j'ai fait observer le match contre les Pays-Bas. Les Néerlandais auraient pu prendre plus de buts et faire un autre résultat... Ils ont joué à quatre derrière mais ils peuvent aussi jouer à cinq. C'est une organisation défensive avec de la présence athlétique et quelques bons joueurs. Ils vont défendre, et tant mieux cela voudra dire qu'on attaque. Mais quand ils ont une opportunité de sortie ou un coup de pied arrêté, ils jouent le coup à fond.

Griezmann et Mbappé n'ont pas échangé une passe samedi, est-ce un gros problème ?
Plus ils se font de passes, mieux c'est. Il y a eu quelque chose de cohérent offensivement pendant la première demi-heure, beaucoup moins après. Mais ça ne vient pas que d'Antoine ou Kylian, cela vient aussi des milieux et des sorties de balle. Plus les joueurs offensifs arrivent à combiner ensemble mieux c'est, quel que soit le système.

Est-ce un match pour Olivier Giroud ?
Ce n'est pas spécifique à la Biélorussie. Quel que soit l'adversaire il a ses qualités. C'est un joueur d'appui, de fixation, il a une forte présence dans la surface avec un bon jeu de tête. Il est très efficace. Olivier est là. J'ai choisi une option différente samedi mais cela peut arriver à un attaquant d'avoir une période plus difficile au niveau de l'efficacité. L'envie, il l'a.

Propos recueillis par R.F au Stade de France

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Qualifs CDM 2018 - Bleus / Didier Deschamps : " Une Coupe du Monde, c'est sacré "
  • l'equipe de france devrait affronter angers ou bastia,etc,et c'est pas sur qu'ils gagnent

  • c'est un forum de racistes mais FILANCIU veille au grain

  • il a répondu quoi,y a pas eu de jeu,des passes et relances à l'adversaire oui,pour le reste,un match de CFA2 pas mieux

  • Le fric aussi c'est sacré !

  • à défaut de qualification il peut engager l'EDF à la CAN