PSG : Tuchel aimerait que ces joueurs prennent moins de coups

PSG : Tuchel aimerait que ces joueurs prennent moins de coups©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 25 janvier 2020 à 14h31

Thomas Tuchel, l'entraineur du PSG, a fait savoir qu'il trouve que ses éléments techniques prennent trop de coups lors des matchs.

Mercredi, le PSG est allé battre Reims en demi-finale de la Coupe de la Ligue (3-0). Mais, cette qualification n'a pas été obtenue sans frais pour l'équipe de la capitale. En raison du jeu très agressif des Champenois, il y a eu pas mal de bobos au coup de sifflet final et Marquinhos a été obligé de rejoindre l'infirmerie, même si la blessure du Brésilien est plus de nature musculaire. Thomas Tuchel, le coach de l'équipe, n'a pas aimé ce qu'il a vu au stade Auguste Delaune et il espère ne plus avoir à le revoir.

Tuchel ne pense pas encore à Dortmund

Ce samedi, en conférence de presse avant le match contre Lille, le coach allemand a insisté sur la nécessité de prendre soin des éléments qui assurent le spectacle. « C'est bizarre (que ça soit difficile de les arbitrer). On doit protéger les joueurs. C'est le jeu des joueurs. Avec le calendrier, les spectateurs, moi le coach, les arbitres, tout le monde doit protéger les joueurs. » Et quand il parle de lui-même, Tuchel fait probablement allusion au fait qu'il doit laisser au repos certains de ses cadres. Pour autant, il ne priorise aucune rencontre au détriment d'une autre : « Je n'ai pas parlé avec mes joueurs et mon staff de Dortmund. Ici on parle de Lille, de Pau, de Lorient. Ce n'est peut-être pas bien pour vous mais c'est la réalité. »

Les regards parisiens sont donc tournés vers Lille et uniquement vers Lille. Le coach sait qu'il s'agit d'un match piégeux, face à une formation capable du pire comme du meilleur. « On a fait un bon entraînement. C'était bien et nécessaire pour le match de demain. On attend un adversaire avec beaucoup de qualités. Il faut être attentif. C'est un grand défi », a-t-il souligné. Enfin, l'Allemand a reconnu qu'il n'a rien oublié de la déroute d'avril dernier quand ses hommes s'étaient inclinés sur le score de 5-1. « Pour moi il n'y avait pas carton rouge pour Bernat. Ce n'était pas le bon moment », s'est-il souvenu tout en insistant que cette partie « n'a aucun impact sur le match de demain. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.