PSG : Pour Tuchel, "l'OM a eu toute la chance du monde"

PSG : Pour Tuchel, "l'OM a eu toute la chance du monde"©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 15 septembre 2020 à 16h10

Thomas Tuchel, est revenu sur la rencontre houleuse perdue par le PSG face à l'OM (0-1), dimanche soir. Inquiet des sanctions dont pourraient écoper ses joueurs, le technicien allemand a répété qu'il avait aimé la prestation parisienne.



Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG, n'a pas caché son état d'esprit, en conférence de presse avant la rencontre face à Metz, mercredi au Parc des Princes (21 heures). Alors que son équipe reste sur trois défaites consécutives (Bayern, Lens, Marseille), le coach allemand est aussi revenu sur le revers concédé face aux phocéens.

"La réalité est qu'on a 3 défaites consécutives. Nous ne sommes pas habitués mais on doit regarder les contextes des résultats. On ne peut pas simplement regarder des résultats, si tout le monde veut dire qu'on a une crise de résultats, c'est bien", a-t-il indiqué, avant de continuer : "On peut simplement contrôler notre état d'esprit, notre structure. Il manque 4 attaquants pour ce match (contre Metz), on n'a pas de préparation, pas de matchs amicaux. Pour moi c'était clair que ça allait être difficile. Je trouve que contre Marseille, il y avait 2 classes d'écart. Si on a des attaquants, on va gagner des matchs, c'est facile."

Marseille a eu "toute la chance du monde" pour Tuchel

Si il a précisé que Kylian Mbappé et Alessandro Florenzi n'allaient pas jouer face à Metz, il est revenu sur la défaite face à Marseille. Pour lui, son équipe a su se montrer à la hauteur. "Contre Marseille, on n'a pas marqué mais j'ai aimé. On a joué dans le camp adverse, on a récupéré le ballon. On a eu des statistiques extraordinaires, une domination complète. On peut perdre car on a eu de la malchance, et eux, toute la chance du monde."

Enfin, le technicien allemand a reconnu être dans un état émotionnel tendu avant les décisions de la commission de discipline sur les cas de Neymar, Kurzawa et Paredes, expulsés lors du match face à Marseille : "Nous sommes inquiets, je suis très inquiet, au sujet de ces décisions. Je ne suis pas sûr qu'on regarde le contexte du terrain. Je suis inquiet, c'est clair" a expliqué Tuchel, plus serein par rapport à son cas, en dépit des critiques. "Mon avenir ? Il y a toujours des rumeurs de départ quand un entraîneur perd en finale... Ce n'est pas nouveau. C'est vous qui le dites. Je ne lis rien, ce qui me permet de rester calme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.