PSG : Pochettino brise le silence après son départ

PSG : Pochettino brise le silence après son départ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 01 août 2022 à 19h50

Dans une très longue interview accordée au média argentin Infobae, Mauricio Pochettino s'est exprimé ce lundi, lors de sa première prise de parole depuis son licenciement du PSG.


Champion de France avec le PSG la saison dernière, Mauricio Pochettino n'a jamais eu la réputation d'être un coach prolixe lors de son aventure en Ligue 1. Mais vraisemblablement, il a retrouvé le goût de la parole comme le démontre son entretien accordé au média argentin Infobae, ce lundi. L'ex-technicien du club de la capitale a notamment évoqué le bilan de son passage, marqué forcément par l'élimination en 8èmes de finale de la Ligue des Champions face au Real Madrid (1-0 ; 3-1). Estimant le bilan comme "très positif", il a poursuivi : "Sur le plan sportif, nous avons gagné la Coupe, la Supercoupe et le championnat en un an et demi, mais il est clair que le projet du PSG est de gagner la Ligue des Champions et ne pas la gagner peut toujours être considéré comme un échec. En tout cas, c'est un échec de cinquante ans, pas seulement de la dernière saison, parce que le PSG, surtout dans les dix, onze dernières années, avec l'arrivée des nouveaux propriétaires, a l'objectif de gagner la Ligue des Champions et je pense qu'il sera atteint parce que les ressources sont là. Mais parfois dans le football, il y a des facteurs qui ne peuvent pas être contrôlés", a-t-il évalué.

"La faute de Benzema sur Donnarumma existait"

Concernant ces facteurs, il a mis en avant l'action survenue entre Karim Benzema et Gianluigi Donnarumma, qui a permis au Real d'égaliser, avant que le club madrilène ne domine complètement le club de la capitale. "Je pense que la faute de Benzema sur Donnarumma existait. Si cela avait été revu par le VAR aujourd'hui on parlerait d'autre chose, de l'élimination du Real Madrid", a clamé le natif de Murphy. "Mais c'était un déclencheur qui a donné au Real Madrid beaucoup de foi, une énergie différente sur leur terrain, mais c'est le football et cela ne doit pas être analysé au-delà du football."

Un psychologue pour les adversaires du Real Madrid en Ligue des Champions

Alors que, comme indiqué par L'Equipe, le PSG s'apprêterait à embaucher un psychologue dans son staff, cette cassure survenue face au Real n'a rien d'un problème mental aux yeux de l'Argentin. "Dans ce cas, il faudrait mettre un psychologue à Chelsea, à Manchester City, à Liverpool et donc, si nous revenons aux dernières coupes européennes, il faudrait mettre un psychologue à toutes les équipes qui ont joué contre le Real Madrid", a-t-il ironisé. Puis de synthétiser son opinion : "C'est un jeu dans lequel, bien souvent, le facteur chance et évidemment le facteur émotionnel ont une influence, mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème si évident ou détectable qu'il faille faire appel à un spécialiste de la section, disons, psychologique pour travailler dessus".

Mbappé candidat pour recevoir la "couronne" détenue par Messi

Par ailleurs, lors des nombreux autres sujets évoqués, Pochettino a confié qu'il était "d'accord" avec l'attitude du PSG qui a "tout fait" afin de retenir Kylian Mbappé, dont le contrat a été prolongé jusqu'en 2025. Toutefois, le natif de Bondy n'est pas encore la référence absolue actuellement d'après l'ancien technicien. "Leo Messi est le meilleur au monde. Il n'y a pas de doute. Après, il est clair que Mbappé est candidat pour pouvoir recevoir cette couronne.Il y a Neymar, qui pour moi est aussi l'un des meilleurs joueurs du monde", a-t-il affirmé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.