PSG-OM : Neymar et Alvaro échappent aux sanctions

PSG-OM : Neymar et Alvaro échappent aux sanctions©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 30 septembre 2020 à 21h45

Soupçonnés d'avoir tenu des propos racistes lors du dernier PSG-OM, Neymar et Alvaro Gonzalez n'ont finalement pas été sanctionné par la commission de discipline de la LFP.

Alvaro Gonzalez et Neymar peuvent souffler ! Alors qu'ils risquaient dix matches de suspension chacun, les deux joueurs ont été « acquittés » par la commission de discipline de la Ligue. Ils n'ont écopé d'aucune sanction après que leur cas a été jugé et étudié par les instances dirigeantes. Les insultes à caractère raciste qu'on leur prêtait lors du dernier Classique n'ont pas pu être prouvées.

Alvaro Gonzalez était accusé d'avoir traité Neymar de « singe », quant à l'international brésilien il lui était reproché une insulte de même type à l'encontre de Hiroki Sakai. Même si certains médias étrangers ont affirmé tenir les preuves des propos condamnables en question, en ayant fait appel à des spécialistes de lecture labiale, la LFP, elle, n'a rien pu déceler. C'était aussi le cas du diffuseur officiel du championnat.

« Le doute doit profiter juridiquement aux joueurs »

"A la suite de ces deux constats, rapport d'expertise et d'instruction avec un l'aide d'un expert labial. Là encore, constat que les conclusions étaient trop aléatoire. Pas d'élément suffisamment tangible, a fait savoir la Commission dans son rapport. Il y a une doute, donc ce doute juridiquement doit profiter aux joueurs, résume le rapport. Après instruction du dossier, audition des joueurs et des représentants des clubs, la Commission constate qu'elle ne dispose pas d'éléments suffisamment probants lui permettant d'établir la matérialité des faits de propos à caractère discriminatoire du joueur Alvaro Gonzalez à l'encontre de Neymar durant la rencontre, ni de Neymar à l'encontre d'Alvaro Gonzalez. En conséquence, la Commission décide qu'il n'y a pas lieu à sanction."

Les deux joueurs seront donc opérationnels pour les prochains matches de leurs équipes respectives en Ligue 1. Au-delà de ce que cette nouvelle a de positif sur le plan sportif pour Paris et l'OM, c'est surtout l'honneur des intéressés qui est sauvé. Alvaro Gonzalez avait été notamment victime de menaces de mort aussitôt que les soupçons d'injures racistes étaient apparus le concernant. Neymar non plus n'avait pas été épargné par les attaques extérieures, lui qui avait déjà dû purger deux matches de suspension pour une tape sur la tête de... Gonzalez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.