PSG-Lens : Les Lensois en colère

PSG-Lens : Les Lensois en colère©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 19 avril 2022 à 14h20

Alors que les supporters lensois devraient être interdits de déplacement au Parc des Princes samedi pour le match face au PSG, le club artésien dénonce cette décision et la "banalisation de l'interdiction".



Comme lors du Classique entre le PSG et l'OM six jours plus tôt (2-1), il ne devrait pas non plus y avoir de supporters adverses au Parc des Princes samedi soir, à l'occasion de la réception du RC Lens dans le cadre de la 34e journée de Ligue 1. Déjà privés du (court) déplacement victorieux chez les voisins lillois samedi, les fans des Sang et Or devraient également être interdits pour la rencontre à Paris, même si l'arrêté de la Préfecture de Police de Paris à ce sujet n'a pas encore été publié. Mais cela ne fait guère de doute, alors que ces interdictions ce déplacements se multiplient. Avec, parfois, de drôles d'arguments, comme pour le Lens-Nantes du 30 avril. Pour justifier l'interdiction des supporters des Canaris à Bollaert, le préfet du Pas-de-Calais cite notamment la mobilisation de forces de police pour... les rencontres internationales de cerfs-volants de Berck.

"Après les mesures coercitives du même type prises samedi dernier pour la rencontre LOSC-RCL, lesquelles n'ont manifestement pas empêché plusieurs milliers de supporters de faire entendre leur voix, il s'agirait d'une nouvelle décision à l'encontre de la liberté de déplacement de nos sympathisants, écrit le club artésien dans un communiqué dénonçant l'interdiction de ses supporters dans la capitale. À travers ce communiqué, le club entend souligner un dangereux glissement et une systématisation incompréhensible de ces mesures alors qu'aucun incident n'a été observé cette saison sur l'ensemble des déplacements du public lensois. Les supporters Sang et Or se déplacent partout massivement. Il apparaît, dans ces conditions, dénué de sens de ne pas envisager, au minimum, une venue concertée et sécurisée pour les suiveurs du club. Le Racing, qui défend un football fervent et populaire, en appelle aux autorités pour endiguer cette banalisation de l'interdiction."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.