PSG : Galtier confirme le maintien de la défense à quatre à Ajaccio

PSG : Galtier confirme le maintien de la défense à quatre à Ajaccio©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 20 octobre 2022 à 17h00

Utilisée dimanche lors du Classique face à Marseille (1-0) la défense à quatre éléments sera reconduite à Ajaccio par le PSG, a annoncé Christophe Galtier, en conférence de presse. Privé de Presnel Kimpembe, Danilo Pereira, Sergio Ramos et Neymar, Paris pourrait effectuer un léger turn-over en terre corse.


Le PSG évoluera de nouveau avec une défense à 4 à Ajaccio, vendredi soir lors du match d'ouverture de la 12ème journée de Ligue 1 (21 heures). Christophe Galtier n'a il est vrai pas trop le choix alors que Presnel Kimpembe, Sergio Ramos (suspendu) et Danilo Pereira seront absents dans le secteur défensif. Le premier a bien effectué "100% des séances sans retenue" mais ne figure pas dans le groupe, tandis que le troisième, touché aux ischios jambiers droits, reprendra l'entraînement dans près de 10 jours selon un communiqué médical du club de la capitale. "On jouera à quatre derrière. C'est la seule information que je peux vous donner", a confié le coach, qui devra également composer sans Neymar, pour suspension.

Retrouvailles familiales avec son premier fils pour Galtier

L'ambition du natif de Marseille a bien sûr été centrée sur la gagne alors qu'une opposition se déroulera entre l'Olympique de Marseille et Lens, samedi soir à l'Orange Vélodrome. "Nous sommes en tête du championnat, il y aura des confrontations directes ce week-end, à nous de faire un match total et complet pour maintenir l'écart avec nos poursuivants", a glissé Galtier.

De l'autre côté, il retrouvera quelqu'un qu'il connaît bien car son premier fils, Jordan, est l'adjoint d'Olivier Pantaloni sur le banc du club corse (18ème de Ligue 1). Désireux de rapidement "faire abstraction" de cela, pour ce qui sera un moment "particulier", le coach du PSG n'a pas pu se prononcer quant à un éventuel avenir commun du père et du fils sur un même banc. "Est-ce qu'un jour il sera entraîneur principal, je ne sais pas. Un entraîneur adjoint doit être une vraie valeur ajoutée et j'insiste là-dessus. Est-ce qu'on travaillera ensemble ? Il est très jeune et moi, j'ai déjà beaucoup entraîné, donc je ne sais pas", a admis Galtier, dans des propos retranscrits par Le Parisien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.