PSG : Des élus se soulèvent contre la vente du Parc

PSG : Des élus se soulèvent contre la vente du Parc©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 08 décembre 2022 à 18h36

Des élus de Paris se sont soulevés ce jeudi contre la vente du Parc du Princes au PSG. Le différend entre la mairie et les champions de France ne semble pas prêt de s'apaiser.



Depuis plusieurs semaines, l'affaire de la vente du Parc des Princes a fait grand bruit malgré la place importante occupée par la Coupe du monde au Qatar. En désaccord quant au prix de l'enceinte du 16eme arrondissement de Paris, le PSG et la mairie de Paris se livrent une guerre par médias interposés. Chaque partie défend ses positions bec et ongles. Le président des champions de France, Nasser Al-Khelaïfi, a même menacé à maintes reprises de quitter le Parc des Princes si les négociations tournant autour de la cession du stade demeurent dans l'impasse.


Ce conflit n'est pas prêt d'aboutir à une issue favorable. Par le biais d'un communiqué de presse, les écologistes du Conseil de Paris, partenaires de la majorité formée autour de la maire Anne Hidalgo, ont exprimé leur opposition à une éventuelle vente du Parc des Princes au club de la capitale. A fortiori si les désaccords persistent quant à l'estimation de cet écrin. Les écologistes avancent que le Parc des Princes fait partie intégrante du patrimoine de la ville. En outre, céder le Parc des Princes signifierait également tirer une croix sur de nombreux évènements sportifs et culturels organisés dans ce stade d'une capacité de 48.000 places assises.

Ce sujet occupera probablement une grande partie des débats lors du prochain Conseil se tenant entre le 13 et le 16 décembre. Opposés politiquement mais alliés aux écologistes à ce sujet, les communistes ont également exprimé leur volonté de voir le Parc des Princes demeurer sous pavillon de la mairie. Selon eux, une telle transaction ne peut avoir lieu sans un vote ainsi qu'une consultation de la population parisienne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.