PSG : Ça risque d'être très chaud !

PSG : Ça risque d'être très chaud !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 13 mars 2022 à 10h57

Le retour du PSG après son élimination en Ligue des Champions risque d'être très animé, dimanche midi au Parc des Princes contre Bordeaux en Ligue 1. Les supporters sont furieux et en ont marre.



Quatre jours après sa terrible élimination en 8emes de finale de la Ligue des Champions face au Real Madrid (1-3, après le succès 1-0 à l'aller), le Paris-SG ressort de sa boite ce dimanche midi. A partir de 13 heures, l'équipe de la capitale, toujours dirigée par Mauricio Pochettino, se produira dans son Parc des Princes face aux Girondins de Bordeaux à l'occasion de la 28eme journée de Ligue 1. La L1, la seule compétition que peut remporter le PSG cette saison (il a déjà été éliminé en 8emes de la Coupe de France par Nice et a perdu le Trophée des Champions contre Lille).

Le départ du président Nasser Al-Khelaïfi demandé

Le climat promet d'être très particulier au Parc. L'ambiance risque en effet d'être délétère au vu des commentaires tombés dès l'élimination de la C1, des quolibets accumulés depuis et du communiqué publié samedi par le Collectif Ultras Paris. Les supporters parisiens ont demandé le départ du président Nasser Al-Khelaïfi. « L'inacceptable et inévitable désillusion que nous annoncions et craignions s'est malheureusement réalisée, débute le message du CUP. Comment avoir ce mental qui renverse les montagnes quand ta saison semble commencer en février et que tu joues les compétitions nationales à un rythme de sénateurs ? Comment avoir un véritable projet de jeu quand ton effectif n'est qu'un empilement de stars peu ou pas complémentaires ? Comment un entraîneur peut être le patron respecté de son vestiaire quand il n'en est manifestement pas le véritable décideur ? »

« La situation du club nécessite désormais une réorganisation complète à tous les niveaux »

« Comment régénérer un groupe quand d'éternels remplaçants peuvent se satisfaire d'aller au bout de leurs contrats tant les salaires sont confortables ? Comment sentir la force immuable de l'histoire de ton club quand tes couleurs sont alternativement noires, fuchsias, roses, jaunes... ? Comment avoir l'envie de tout renverser pour le peuple de Paris quand tu te contentes bien souvent de le saluer du point de penalty et que tu as été plus souvent à la Fashion Week qu'à une rencontre avec les représentants de tes propres supporters ? », poursuit le communiqué qui aborde ensuite le patron du club parisien. « Nous n'avons pas la mémoire courte. Nous savons ce que notre retour doit au Président Nasser Al-Khelaïfi, il n'y a ici rien de personnel mais force est de constater qu'il n'est pas l'homme de la situation. La situation du club nécessite désormais une réorganisation complète à tous les niveaux et la présence quotidienne de son Président. Notre Paris Saint-Germain mérite des gens qui le servent et non des gens qui s'en servent », lâche le CUP, très remonté.


« Nous resterons mobilisés tant que de véritables changements d'envergure ne seront pas mis en place »

« Contre Bordeaux, ce dimanche, nous allons montrer notre mécontentement et nous demandons à tous les amoureux du club présents de s'unir à nos actions sans violence. Nous resterons mobilisés tant que de véritables changements d'envergure ne seront pas mis en place. Nous le faisons dans l'intérêt supérieur du club, pas une marque, pas un produit marketing, NOTRE CLUB ! Allez Paris », conclut le message détonnant publié par les Ultras du PSG. Les supporters en ont assez et veulent le faire savoir de manière démonstrative. « Ça va péter fort. Le Real, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase », lance un fan désabusé dans Le Parisien, dimanche. « Ce n'est plus de la tristesse, on est arrivé au dégoût, à la haine. (...) On cite Nasser mais le problème est général, c'est tout un tas de personnes qu'il y a autour. On n'arrive plus à comprendre comment est géré le club », a asséné Nicolas Boffredo, le président du CUP, sur France Bleu. Le risque de voir fleurir de nombreuses banderoles acerbes ce dimanche midi au Parc des Princes est grand. Le club craint même des débordements. Du papier hygiénique pourrait être balancé sur la pelouse par les fans du club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.