PSG - Al-Khelaïfi : "Paris mérite un meilleur stade"

PSG - Al-Khelaïfi : "Paris mérite un meilleur stade"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365 : publié le mercredi 23 novembre 2022 à 18h35

Présent à Doha afin d'assister au Mondial 2022, Nasser Al-Khelaïfi ne reste pas éloigné des affaires du PSG. Le président du club de la capitale s'est confié à Bloomberg, surtout concernant la possibilité que le PSG change de stade au cours des prochaines années.



Il s'agit d'un des dossiers chauds du PSG version QSI : la rénovation du Parc des Princes. Auprès de Bloomberg, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, qui se trouve actuellement à Doha afin d'assister à la Coupe du monde 2022, a affiché sa position sur cette thématique délicate. "Paris mérite un meilleur stade", a-t-il commenté. "Ma première option est que nous ne déménagions pas. Mais la ville de Paris nous pousse à le faire. Nous avons dépensé 85 millions d'euros pour moderniser le Parc des Princes, mais ce n'est pas notre stade", a également rappelé le dirigeant du club de la capitale.

Un rachat du Stade de France envisagé par le PSG ?

D'après une information de L'Equipe, qui se base sur plusieurs sources, le conseil de Paris demanderait environ 350 millions d'euros selon certaines sources pour céder le Parc des Princes. Un montant jugé bien trop élevé par les dirigeants du PSG qui seraient  prêts à investir 500 millions d'euros au Parc des Princes s'ils en devenaient propriétaires. "Nous souhaitons trouver un accord raisonnable mais aujourd'hui le conseil de Paris est sur une autre planète", a-t-on indiqué, au sein du club, à L'Equipe. Si l'idée première du PSG serait de rester au Parc avec le désir de l'agrandir à 60 000 places (contre 48 000 actuellement) d'autres options existeraient.

Notamment celle de devenir le club résident du Stade de France (80 000 places), explique L'Equipe. "Le gouvernement français recherche un acheteur, et le PSG étudie la possibilité de faire une offre", précise Bloomberg alors que des réunions se sont déroulées dans ce sens et que le gouvernement français encouragerait cette possibilité. Les autres alternatives seraient des terrains sur lesquels construire un stade neuf. Un à Poissy et l'autre à l'hippodrome de Saint-Cloud, selon L'Equipe. En août dernier, au moment de la signature de Lionel Messi au PSG, Nasser Al-Khelaïfi avait déjà concédé au Parisien que l'agrandissement du Parc des Princes était "une obligation".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.