Pour Le Graët, le racisme dans le football "n'existe pas ou peu"

Pour Le Graët, le racisme dans le football "n'existe pas ou peu"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 15 septembre 2020 à 21h27

Amené à réagir sur le plateau de BFM Business aux accusations de Neymar, qui assure qu'Alvaro Gonzalez a proféré des propos racistes lors de PSG-OM, le patron de la FFF assure que "le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu."



Alors que la commission de discipline de la LFP doit se pencher mercredi sur le Classique houleux de dimanche soir entre le PSG et l'OM (0-1), un duel où 14 cartons jaunes et cinq rouges ont été distribués par l'arbitre M. Brisard, le Conseil national de l'éthique (CNE), qui dépend de la FFF, a condamné dans un communiqué "avec la plus grande fermeté l'ensemble des événements intervenus" lors de cette rencontre très tendue. Un match où Neymar, expulsé dans le temps additionnel, a accusé Alvaro Gonzalez d'avoir proféré des insultes racistes à son encontre. 

"Quand un black marque un but, tout le stade est debout"

"Je ne sais pas, je n'ai pas écouté", a déclaré sur BFM Business Noël Le Graët, interrogé sur les accusations de la star brésilienne du club parisien. Pour le président de la Fédération française de football, invité du Grand journal de l'éco, le racisme dans le football "n'existe pas ou peu". "Sur un match, il peut y avoir des écarts, concède-t-il néanmoins. Mais on est à moins de 1 % de difficulté aujourd'hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu." 

"Notre commission d'éthique lance une alarme"

Et si PSG-OM "est une affiche que toute la France attend", le Breton reconnaît que "ça s'est mal passé. Le comportement des joueurs n'a pas été exemplaire, surtout à la fin. On le déplore. Notre commission d'éthique lance une alarme. C'est dommage. Ils n'ont pas su garder leur calme, ni donner le spectacle que l'on attendait." Le Conseil national de l'éthique va toutefois devoir attendre les décisions de la commission de discipline de la LFP, puisque les incidents se sont déroulés durant la rencontre, avant d'éventuellement sévir.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.