Plus de 5 000 spectateurs dans les stades ?

Plus de 5 000 spectateurs dans les stades ?©Media365

Paul Rouget : publié le mardi 25 août 2020 à 10h09

Didier Quillot, directeur général de la LFP, souhaite un assouplissement du protocole médical dans les clubs, et accueillir plus de 5 000 spectateurs dans les stades. 

 

Une drôle de reprise. Alors que la Ligue 1 devait redémarrer vendredi soir par un match entre l'Olympique de Marseille et l'AS Saint-Etienne, c'est finalement un duel entre Bordeaux et Nantes (0-0) qui a ouvert le bal de cette édition 2020-2021, car plusieurs joueurs phocéens ont été testés positifs au Covid-19. Un derby de l'Atlantique auquel seulement 4 887 spectateurs ont assisté, la limite étant actuellement fixée à 5 000. Et ils étaient 4 332 à Lorient pour la victoire contre Strasbourg (3-1), 4 102 pour Dijon-Angers (0-1), 3 975 pour Lille-Rennes (1-1), 2 933 pour Monaco-Reims (2-2) et 2 026 pour Nîmes-Brest (4-0), alors que le match Nice-Lens (2-1) s'est lui déroulé à huis clos, une mesure prise "au vu de la situation sanitaire dans notre région", avaient expliqué les Azuréens. Une jauge qui pourrait bientôt évoluer. C'est en tout cas le souhait du directeur général de la Ligue. 

"On veut un assouplissement"

"Au niveau de la LFP, nous avons établi un protocole sanitaire d'accueil du public qui respecte strictement les distanciations sociales, le port du masque obligatoire et les mesures d'hygiène collective et individuelle, qui permet d'accueillir des spectateurs dans un stade. Aujourd'hui, le gouvernement a fixé la jauge à 5 000, avec des dérogations possibles par les préfets. Nous souhaitons pouvoir accueillir plus de 5 000 personnes dans nos stades. Nos clubs travaillent, ils respectent le protocole sanitaire qui a été établi. Je demande aux pouvoirs publics et aux préfets en particulier de savoir donner des dérogations", a déclaré sur RTL Didier Quillot, qui veut également que le protocole médical mis en place dans les clubs soit "revisité. Nous avons commencé à en parler avec les pouvoirs publics ces jours derniers, y compris ce week-end. S'il y a des reports de matchs, c'est notre calendrier très contraint, très congestionné qui est en difficulté. Notre objectif absolu est de jouer les 380 matches de Ligue 1 et de Ligue 2 cette saison. On veut un assouplissement, quelque chose qui s'inspire du protocole de l'UEFA mis en place pour le Final 8 de la Ligue des champions." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.