Paris et JMA se livrent une nouvelle guéguerre sur Twitter

Paris et JMA se livrent une nouvelle guéguerre sur Twitter©Media365

Rédaction , publié le mercredi 20 février 2019 à 23h50

Jean-Michel Aulas ne rate pas une opportunité de tacler le PSG. Quand ce n'est pas sur son financement par Qatar Sports Investments et la supposée concurrence déloyale que ça engendre en L1, le président de l'OL trouve un autre angle d'attaque.

En plein après-midi ce mercredi, il a ainsi anticipé sur la composition parisienne pour le match en retard du soir contre Montpellier. L'objet du courroux d'Aulas ? Un possible manque d'équité, si le PSG devait aligner un onze de départ remanié. Pour rappel, la rencontre avait été reportée dans un premier temps en raison du mouvement des « Gilets Jaunes » puis à la demande du club de la Capitale pour qu'il puisse réaliser sa tournée promotionnelle au Qatar, précieuse dans l'optique du fair-play financier.


Aulas : « C'était un message d'alerte »
Un « privilège » que JMA ne s'est pas privé de dénoncer, inquiet aussi que cela puisse avantager le MHSC, qu'il considère visiblement comme un concurrent direct de l'OL dans la course au podium. Cette décision était celle du Bureau de la LFP, les présidents de clubs ayant accédé à la majorité à la requête du PSG, contre l'avis de son directeur général Didier Quillot et de sa présidente Nathalie Boy de la Tour. « C'était un message d'alerte, a précisé Aulas au micro de Canal+ Sport. A partir du moment où il y a eu une autorisation très spéciale de reporter le match contre Montpellier, ça me paraissait normal de rappeler à une certaine équité, même si les temps sont difficiles. Je ne connaissais pas du tout la composition de l'équipe à ce moment-là, mais j'avais regardé les 18 et il y avait plus de la moitié de l'équipe qui n'était pas titulaire d'habitude. »

Aulas s'étonne aussi de la programmation du match à 21h00
Au final, Paris a atomisé Montpellier (5-1), avec neuf des onze titulaires du 8eme de finale aller de Ligue des Champions contre Manchester United, et éteint tout possible débat. Le PSG en a profité pour répondre à Aulas, toujours sur Twitter, où le président de l'OL s'est ensuite offusqué de la programmation de la rencontre à 21h00, en même temps que les rencontres de Ligue des Champions du soir, ce qui est habituellement interdit. Mais la LFP a demandé une dérogation acceptée par l'UEFA, au vu des circonstances exceptionnelles du moment en France. Peu importe pour Aulas, qui avait visiblement envie d'avoir le dernier mot.


A voir aussi :
>>> Paris donne des nouvelles de Neymar
>>> L1 : Le PSG écrase Montpellier et poursuit son sans-faute à domicile

Vos réactions doivent respecter nos CGU.