OM - Villas-Boas : "Se servir du match contre Nantes"

OM - Villas-Boas : "Se servir du match contre Nantes"©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 30 novembre 2020 à 13h40

A la veille du match de Ligue des Champions contre l'Olympiakos, André Villas-Boas espère que ses hommes sauront s'inspirer de leurs performances en championnat.



Mardi soir, l'Olympique de Marseille dispute un match capital pour son avenir européen. Les Phocéens se produisent contre l'Olympiakos à domicile, avec comme objectif de gagner par plus d'un but d'écart pour redevenir maitre de son destin en vue d'une qualification pour la Ligue Europa. Les précédentes sorties continentales n'ont pas été satisfaisantes, mais les vice-champions de France comptent s'appuyer sur ce qu'ils ont fait de bien contre Nantes samedi dernier (3-0) pour réussir la performance qu'ils convoitent.

« Se servir du match contre Nantes »

Présent en conférence de presse ce lundi, l'entraineur André Villas-Boas a indiqué qu'il était très optimiste pour la suite et certain que ses troupes soient désormais sur les bons rails. « On n'a pas le temps de travailler en ce moment, mais je pense qu'on s'est débloqué mentalement contre Nantes, a-t-il déclaré. J'espère que ce match peut devenir un match référence comme celui contre Lille l'an dernier. On verra ».

Tout en se disant confiant, le Portugais a reconnu que le rendez-vous face aux Grecs risque d'être très compliqué : « L'Olympiakos ça sera plus dur que Nantes, c'est un adversaire expérimenté, a-t-il prévenu. Ils ont plus d'expérience que nous en Ligue des Champions. Ils sont très bons, même sans Mathieu Valbuena. Ça sera un match dur pour nous, notre dernière chance pour la C3. On peut se servir des occasions qu'on a eues samedi ».

« Être plus compétitif sur la scène européenne »

Contre l'Olympiakos, il s'agira aussi de stopper la longue série de défaites qu'affiche Marseille dans cette compétition. Une série noire qui symbolise parfaitement les difficultés que rencontrent les représentants de Ligue 1 sur la scène européenne. À ce sujet, Villas-Boas a déclaré : « On se pose la question de savoir pourquoi les équipes françaises subissent autant en C1, hormis Paris, c'est peut-être manque d'expérience ou un écart de niveau tout simplement. Il faut être plus compétitif et exigeant ».

Le technicien lusitanien a enchéri en assurant qu'il a beaucoup appris de cette campagne : « C'est précisément ça, c'est un manque d'expérience. On a fait preuve de beaucoup de naïveté. Et même pour moi, c'est une grosse expérience. C'est un échec dans ma carrière ». Le fossé est énorme avec les gros bras européens, mais AVB n'imagine pas quitter la C1 sur un zéro pointé : « En C1, c'est d'abord au moins sortir avec une victoire et un but marqué... ».

Enfin, et avant de s'éclipser, l'entraineur marseillais a réitéré ce qu'il a dit ce week-end, à savoir que son équipe ne se fixe aucune limite en championnat où son rendement est bien plus convaincant depuis quelques semaines. "Cette année les choses sont plus imprévisibles, il faudra peut-être en profiter. Il y a beaucoup d'équipes derrière Paris. Ça sera plus clair après nos matchs contre Monaco et Rennes. Ce week-end est important contre Nîmes", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.