OM : Villas-Boas menace un journaliste en conférence de presse

OM : Villas-Boas menace un journaliste en conférence de presse©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le jeudi 17 décembre 2020 à 17h02

En conférence de presse, après la défaite de l'OM contre Rennes (2-1), André Villas-Boas, très remonté, a menacé verbalement un journaliste.

André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM, est souvent apparu sur les nerfs, ces dernière semaines. Sans doute mécontent du parcours de son équipe en Ligue des Champions (3 points obtenus en 6 rencontres et une dernière place de groupe), en plus de certaines critiques formulées sur le manque de panache global dans le jeu. Le technicien lusitanien avait, ces derniers temps, montré une certaine défiance à l'égard d'un journaliste de La Provence, en raison d'un article qu'il a jugé beaucoup trop à charge, revenant sur son historique en Ligue des Champions. Absent la semaine dernière en conférence de presse, le journaliste avait été ciblé par Villas-Boas : "Tu travailles encore pour la Provence ? Tu sais qu'ils ont fait sortir une Une qui était pathétique, une attaque personnelle contre moi que je n'ai pas très bien prise. Il n'est pas là, le journaliste ? Quand on choisit des stats dans une autre compétition en parlant de clubs qui n'ont rien à voir (le Zénith Saint-Pétersbourg), ça fait beaucoup de mal. C'est un journal qui a une importance sociale, culturelle, sportive sur la région et sur l'OM... Mais là, c'est abusé."



Après la défaite face à Rennes, mercredi soir en Ligue 1 (2-1), concédée en infériorité numérique en raison de l'exclusion de Pape Gueye à la 34ème minute pour un coup de coude involontaire (deuxième jaune), Villas-Boas a vu le journaliste en question, et lui a adressé une menace en terminant sa conférence de presse. "Merci hein. Continue comme ça, je t'attrape moi. Si j'ai la chance de t'attraper... Continue comme ça, c'est bien", a-t-il assuré, devant le journaliste.

Le ton est monté après la conférence de presse

Ce jeudi, dans un article publié sur son site, La Provence a livré sa réaction. "Après une double dose de pression verbale en conférence de presse à Manchester, mercredi 9 décembre, à l'issue de la défaite face à City (3-0), puis au Vélodrome, après la victoire contre Monaco (2-1) samedi (en l'absence, ce jour-là, de l'intéressé), André Villas-Boas a récidivé hier soir à Rennes. Cette fois, l'entraîneur olympien est allé bien plus loin dans la menace et l'insulte, au point d'intimider physiquement l'un de nos envoyés spéciaux.
La scène s'est poursuivie un peu plus loin, une bonne vingtaine de minutes plus tard, quand l'ex-coach de Chelsea a recroisé notre reporter. Insultes en portugais, comparaisons douteuses avec de l'excrément : Villas-Boas a encore davantage disjoncté, sous les yeux ahuris de plusieurs témoins. 'Dieu va me donner la chance de t'attraper un jour', a-t-il répété. Il a fallu que Ricardo Carvalho, son adjoint, le ceinture afin de le ramener à la raison", peut-on notamment lire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.