OM : Villas-Boas explique sa volte-face

OM : Villas-Boas explique sa volte-face©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 10 juillet 2020 à 08h35

Dans un entretien accordé à L'Equipe, André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM, a raconté ce qui l'a fait rester finalement au club.

En mai dernier, suite au départ de son ami Andoni Zubizarreta, André Villas-Boas avait brandi la menace d'un départ du côté de Marseille. Le technicien portugais ne se voyait pas continuer sans celui qu'il considérait presque comme son binôme, d'autant plus qu'il avait lié son avenir à celui de l'Espagnol. Finalement, et après une mûre réflexion, il a fait le choix de poursuivre avec la formation phocéenne. Une décision assumée et qu'il a cherché à justifier à l'occasion d'un entretien accordé à L'Equipe.

Villas-Boas a expliqué que s'il a changé d'avis et préféré continuer son aventure avec les vice-champions de France, c'est parce que ses joueurs ont tout fait pour le retenir. Et il ne pouvait pas y rester insensible : « c'est très dur de revenir sur ma parole alors que je m'étais exposé publiquement. Tu perds un peu la face. Les joueurs, et seulement les joueurs, ont été la clé pour me faire changer d'avis ». Le Portugais a ensuite révélé qu'il a voulu « rendre hommage » à ses troupes le jour de la reprise d'entrainement. « Je leur ai dit merci. J'ai eu beaucoup d'entre eux au téléphone, pendant des jours d'incertitude par rapport à mon futur à l'OM, et ils ont fait en sorte que je change d'avis, a-t-il enchéri. Parfois, une personne peut changer d'avis. J'espère qu'à la fin de la saison on dira que c'était une bonne chose. On a bien travaillé cette année, on mérite la deuxième place, et je suis heureux d'avoir reçu tous ces appels qui, petit à petit, m'ont aidé à changer mon opinion. »

« Le rapport avec les joueurs m'a donné envie de continuer »

Le technicien lusitanien a également souligné qu'il s'agissait d'un choix de cœur, et qu'il n'y a eu aucune influence extérieure sur la décision qu'il a prise. « Je prends toujours mes décisions tout seul, c'est pour ça que ma carrière a connu cette trajectoire, avec ces décisions qui, parfois, sont prises dans l'émotion davantage que dans la rationalité, a-t-il clamé. C'est toujours ma façon de vivre les choses. Mais les joueurs, comme je vous l'ai dit, ont fait la différence. Ils m'ont rassuré sur l'aspect sportif, sur la qualité, sur l'état d'esprit. Et ce rapport qu'on a m'a donné envie de continuer. Et puis évidemment, il y a l'OM, comme club, la ville de Marseille, qui m'a toujours respecté, et le fait que je me sente très bien en France. »

Enfin, AVB a conclu en confiant qu'il a eu une discussion avec le propriétaire du club. Il n'est pas sûr d'avoir de grands moyens à sa disposition pour le recrutement, mais ce n'est pas ce qui prime à ses yeux. « Franck McCourt m'a dit quelque chose de marquant : il voudrait continuer à faire des investissements pour l'OM mais il est mis en difficulté par le fair-play financier. J'ai senti qu'il était sincère, qu'il voulait continuer à investir mais que juridiquement il ne peut pas, a révélé Villas-Boas. De toute façon, Andoni, Albert et moi avions plutôt pensé à l'équilibre des comptes de l'OM, on a toujours su qu'on devait vendre et acheter des joueurs pas trop chers, ou libres, ou prêtés. Moi, j'ai expliqué à Frank que, si je restais, cela aurait un effet direct sur le groupe. Comme on a un bon groupe, établi, des bons rapports entre nous, cela donne envie aux joueurs de rester avec le coach. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.