OM : Quel bilan pour McCourt ?

OM : Quel bilan pour McCourt ?©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 22 novembre 2021 à 19h43

Frank McCourt est loin d'être un propriétaire détesté par tous les supporters de l'Olympique de Marseille, ce que beaucoup craignaient après son rachat du club à Margarita Louis-Dreyfus en 2016. Le milliardaire américain reste à sa place.



Après déjà plus de cinq ans aux commandes de l'Olympique de Marseille, quelle opinion les supporters ont-ils de Frank McCourt ? Le propriétaire américain était arrivé sur la Canebière avec une image assez détestable, traînée de son échec dans le baseball chez les mythiques Los Angeles Dodgers. Sans le moindre titre de 2004 à 2012, il a réussi un bénéfice exceptionnel en revendant pour plus de deux milliards de dollars une franchise acquise moins de 500 millions. Mais, élu en 2011 deuxième plus mauvais propriétaire de MLB (Major League Baseball) de l'histoire, il laissait surtout une image exécrable avec des suspicions de détournement, tout en ayant nommé sa femme présidente avant de divorcer - ce qui a conduit au final à la faillite, puis à la revente.

Son arrivée dans le sport européen faisait donc naître de nombreuses craintes, mais force est de constater que le propriétaire de l'OM a su déléguer à ses présidents : d'abord Jacques-Henri Eyraud, jusqu'en début d'année, puis Pablo Longoria. Et il a visiblement appris certaines valeurs... "Le sport, c'est avant tout les fans et les athlètes, ce n'est pas que le carnet de chèques", assurait-il ainsi la semaine dernière à France 24, afin de revenir sur le projet de Super Ligue. Tout en affirmant avec force, une énième fois, que son club n'était pas à vendre - que ce soit à des Saoudiens ou d'autres -, il défendait aussi l'idée américaine pour le sport professionnel : "Nous sommes considérés comme un Etat très capitaliste, mais on essaie d'avoir une concurrence équitable en sport. Alors qu'en Europe, où on se considère comme des capitalistes plus sociaux, c'est le Far West !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.