OM : Payet répond aux critiques sur son poids

OM : Payet répond aux critiques sur son poids©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 15 décembre 2020 à 22h01

Très critiqué durant cette saison, à cause de son rendement, mais également son impact peu reluisant dans le jeu de l'OM et son poids, Dimitri Payet a répondu. Sans oublier d'être lucide sur ses performances.

Dimitri Payet a l'habitude d'être au centre des critiques, en raison d'un manque de continuité assez fréquent dans ses performances, tout au long de sa carrière. Le natif de Saint Pierre n'a pas été au meilleur de sa forme, dans cet automne compliqué pour l'Olympique de Marseille, surtout en Ligue des Champions, avec une dernière place de groupe et élimination de toutes les compétitions européennes. En Ligue 1, cependant, Marseille a le droit de rêver, étant donné que le club phocéen se trouve à la quatrième position du championnat de France, avec deux matchs en retard à disputer, face à Lens et Nice. Alors, qu'en pense Payet, le titre est-il possible ?



"Non, ce n'est ni le moment ni l'objectif fixé. On est au mois de décembre, il reste une deuxième partie de saison à faire. On est bien placés pour savoir qu'en étant champions d'automne, on peut ne pas l'être à la fin", a-t-il commenté, en référence à la période sous la direction de Marcelo Bielsa, quand l'OM avait terminé quatrième. Au sujet de son entraîneur, André Villas-Boas, Payet a évoqué ses causeries : "Il dit que si ce n'est pas le PSG, ça sera quelqu'un d'autre, et si ça peut être nous, c'est bien. Mais aujourd'hui, dire qu'on est à la bataille avec Paris, non. En tout cas, cette année, le Championnat est serré. Je vois Lille très costaud aussi."

Refusant de voir les jeunes ciblés par les critiques, Payet estime être celui qui doit les concentrer, en raison de son expérience. Une donnée qui a, selon lui, été absente de la campagne européenne de l'OM. "Pour exister dans cette compétition, il faut de l'expérience. Un club comme l'OM doit jouer la Ligue des Champions tous les ans. Depuis combien d'années on n'a pas participé deux fois de suite à la C1(deux) ? Il n'y a pas de secret", a jugé le joueur.

"Quand je marque, je maigris"

Critiqué pour son poids, il a répondu : "J'ai le même poids qu'il y a quelques semaines mais entre-temps j'ai marqué des buts. Quand je marque, je maigris en fait. Il faut toujours trouver une raison quand je suis moins décisif. Mais moi, je sais qu'il n'y a pas de soucis à ce niveau-là. C'est sûr que j'avais moins de jus. Mais c'était aussi dans la tête. C'est comme ça que ça marche, il faut que je marque des buts et que je sois décisif. Et ça va revenir."


De façon globale, Payet s'est montré assez conscient qu'il n'allait jamais faire l'unanimité. "Avec moi, il y a toujours un truc à dire, que je sois bon, pas bon, mince, gros. Mais c'est plus excitant qu'une carrière lisse. Ma femme me dit souvent : 'Je ne sais pas comment tu fais pour supporter ça'. Pour moi, c'est un jeu. Je ne me plains pas. Je lis, je regarde, j'écoute ce qui se dit sur moi et parfois même j'en rigole. Je ne peux pas répondre à tout le monde et de toute façon ça ne servirait à rien. C'est sur le terrain qu'il faut répondre. Regardez, en marquant trois buts, j'ai perdu 4 kilos..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.