OM : Longoria s'explique

OM : Longoria s'explique©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le lundi 23 août 2021 à 08h50

Le président marseillais Pablo Longoria s'est justifié après avoir refusé de reprendre le match à Nice dimanche soir après les incidents.



La rencontre Nice - OM n'est pas allée à son terme dimanche à l'Allianz Riviera. A la suite de l'envahissement du terrain et des nombreux incidents qui ont eu lieu, les joueurs phocéens ont regagné le vestiaire pour ne plus en sortir. Pourtant, leurs adversaires avaient bien retrouvé la pelouse en fin de soirée et l'arbitre de la rencontre avait sifflé une reprise fictive.

"Ce qui s'est passé c'est inacceptable"

Alors que la menace d'une défaite sur tapis vert plane désormais sur son club, Pablo Longoria, le président olympien, a affirmé en fin de soirée qu'il n'y avait d'autres solutions que celle d'un retrait pour ses troupes. « La Ligue a décidé de reprendre le match. Nous avons décidé, pour la sécurité de nos joueurs qui ont été agressés, avec un envahissement du terrain, de ne pas reprendre car la sécurité de nos joueurs n'est pas garantie, a tonné l'homme fort olympien en fin de soirée. C'est déjà la deuxième fois, on a vécu ça à Montpellier. On a décidé de continuer là-bas. Ce qu'il s'est passé aujourd'hui est complètement inacceptable. On doit faire un précédent pour le football français. »


Longoria a insisté sur le fait qu'une reprise du match était inenvisageable et si mauvais choix il y a eu il émane surtout de la Ligue : "L'arbitre était avec nous, il a confirmé à Jorge Sampaoli et moi-même que la sécurité n'était pas garantie et que sa décision était d'arrêter le match. La Ligue a décidé, pour une question d'ordre public, de faire reprendre le match. Ce n'est pas acceptable pour nous. On a décidé de ne pas reprendre et de rentrer à Marseille."

L'homme fort de l'OM n'a en revanche pas commenté le comportement qu'a eu son coach durant les débordements. Sampaoli était hors de lui et a voulu se battre avec le premier venu. Les responsables de la sécurité du club ont dû intervenir pour l'empêcher de commettre l'irréparable. Pas un mot non plus de Longoria sur les blessures de ses trois joueurs durant les affrontements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.