OM : Le discours musclé de Villas-Boas

OM : Le discours musclé de Villas-Boas©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 06 novembre 2020 à 09h55

André Villas-Boas aurait poussé un gros coup de gueule dans le vestiaire marseillais après la lourde défaite à Porto (3-0).

Il n'y a pas qu'avec les journalistes qu'André Villas-Boas a perdu patience suite à la défaite essuyée contre Porto (0-3) en Ligue des Champions mardi dernier. Le technicien portugais s'en est également pris à ses joueurs pour leur exprimer son mécontentement et aussi les attentes qu'il a pour la suite. A en croire L'Equipe, il n'a pas pris de gants pour remonter les bretelles à ses troupes.

Le technicien lusitanien aurait d'abord évoqué sa honte face à l'enchainement des résultats calamiteux, et aussi le visage montré à l'Europe du football. S'il s'évertue à les protéger à l'extérieur, il s'est montré très virulent envers ses hommes en leur reprochant entre autres de ne pas en faire assez sur le terrain, et profiter tranquillement de leurs juteux contrats. Enfin, il se murmure qu'il a également appelé les joueurs étrangers à faire plus d'efforts pour apprendre la langue française. Il s'agirait pour lui d'une marque de respect envers l'employeur, et aussi le pays où ils vivent.

Villas-Boas a aussi reconnu ses erreurs

Tout en le rappelant à l'ordre, Villas-Boas a quand même manifesté sa confiance envers un groupe avec lequel il est allé chercher la place de vice-champion de France la saison écoulée. Il croit notamment fortement un rebond. A son équipe, il a fixé comme missions d'ici la trêve de réussir une série de victoires en championnat, et de terminer la phase de poules de C1 avec au moins deux succès au compteur. Histoire de redorer au mieux l'image du club.

Enfin, AVB n'a pas manqué d'assumer sa responsabilité par rapport à cette entame de saison ratée. Comme il l'a fait devant la presse la veille, l'ancien coach du Zénit a reconnu avoir fait des erreurs. Il a notamment admis une gestion défaillante du onze de départ, avec un turnover inexistant qui aurait poussé certains cadres à se reposer sur leurs lauriers. En somme, il s'agissait d'une vraie remise en question générale. Mais, après les paroles, les supporters sont en droit d'attendre des actes. Une réponse est exigée dès ce vendredi contre Strasbourg.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.