OM : Kamara amadoué par Gerrard

OM : Kamara amadoué par Gerrard©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 29 mai 2022 à 22h59

Boubacar Kamara s'est présenté devant les médias ce dimanche à Clairefontaine où il a été questionné sur son changement de club. L'ancien joueur de l'OM a avoué avoir été entre autres amadoué par le charisme de Steven Gerrard.



Convoqué en équipe de France pour la première fois de sa carrière bien que des rumeurs évoquaient la possibilité de le voir évoluer sous les couleurs du Sénégal, Boubacar Kamara était invité à se plier au jeu des questions-réponses face à la presse ce dimanche à Clairefontaine, le repaire des Bleus. Bien évidemment il n'y a pas échappé, il a été interrogé au sujet de son départ de l'Olympique de Marseille pour rallier Aston Villa. "C'est mon choix. J'ai voulu changer d'air. Cela fait dix-sept ans que je suis à l'OM avec qui j'ai déjà joué la Ligue des champions. Que voulez-vous que je vous dise ? J'ai eu ce feeling avec Aston Villa. Quand le coach (Steven Gerrard, ndlr) vient vous voir chez vous, qu'il fait le déplacement, vous explique le projet, vous êtes content" s'est-il justifié.

"Il a été l'un des meilleurs milieux du monde. J'ai hâte de le rejoindre"

En revanche, il a souhaité garder confidentiel les arguments de l'ancienne icône de Liverpool qui ont fait pesé dans la balance au moment de prendre sa décision de quitter la cité phocéenne au terme de son contrat s'achevant le 30 juin. "Je le garderai pour moi. Disons, assez tard dans la saison, son discours a été cohérent. J'ai beaucoup apprécié. Quand un tel coach vous dit son ambition pour vous dans les années à venir, qu'il va continuer à me faire grandir, progresser, ça change beaucoup. Il a été l'un des meilleurs milieux du monde. J'ai hâte de le rejoindre pour travailler" a par la suite détaillé le milieu défensif de 22 ans. Le futur joueur d'Aston Villa aura peut-être l'opportunité de se montrer sous son plus beau visage dès ce vendredi au Stade de France lors de la réception du Danemark en Ligue des Nations, le premier match d'une série de quatre rencontres en dix jours pour la troupe de Didier Deschamps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.