OM : Benedetto se confie sur Sampaoli

OM : Benedetto se confie sur Sampaoli©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 12 février 2021 à 14h30

Présent en conférence de presse vendredi, Dario Benedetto, l'attaquant argentin de l'OM, s'est confié sur Jorge Sampaoli, Villas-Boas et Milik.

La venue de Jorge Sampaoli à l'Olympique de Marseille commence à se préciser de plus en plus. Et s'il y a un joueur qui serait heureux de voir ce mariage se concrétiser dans le camp phocéen, c'est bien Dario Benedetto. Ce vendredi, en conférence de presse, l'attaquant argentin a indiqué qu'il a hâte de travailler avec son ancien sélectionneur albiceleste : « J'ai vu cette rumeur sur les réseaux sociaux, mais ce sont des décisions qui appartiennent à la direction. C'est un très bon entraineur, il m'a offert ma première sélection. En tant qu'Argentin, on lui fera un bon accueil ! ».

S'il se dit excité à l'idée de retravailler avec Sampaoli, l'ancien avant-centre de Boca Juniors affirme aussi être triste par rapport à l'issue qu'a connue André Villas-Boas. C'est ce dernier qui l'a fait venir à Marseille et il lui est toujours reconnaissant. « J'étais très triste. J'avais une grande relation avec lui, je l'appréciais beaucoup. Ce sont des décisions personnelles. Mais c'est le football, je suis habitué. Je lui souhaite le meilleur, j'espère qu'on aura l'occasion de se retrouver », a-t-il confié.


Benedetto reconnait être « moins fort » cette saison

Benedetto s'est également attardé sur son rendement personnel, qui est très en-deçà des attentes cette saison. « Moins fort cette saison ? Je suis d'accord. C'est lié aussi au rendement de l'équipe et moi aussi je suis dans une mauvaise passe. Je dois progresser au niveau individuel », a-t-il admis. L'Argentin brandit aussi le facteur mental pour justifier ce passage à vide : « C'est une question de confiance. Je sais que je dois donner davantage. Ce n'est pas simple pour moi et l'équipe en ce moment, mais on travaille dur ».

Depuis le mois dernier, Benedetto a aussi un concurrent de plus à son poste, en la personne d'Arkadiusz Milik. Il affirme cependant que cela ne le déstabilise nullement. Au contraire, c'est une source de motivation supplémentaire pour montrer ce qu'il vaut. « Milik, c'est un très grand joueur, il s'est bien adapté, il se dit latin comme nous les Argentins ! Je le prends comme un défi pour moi. Il y a une concurrence saine, le meilleur va jouer, c'est positif pour tout le monde ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.