OM - Bakambu : "J'ai l'opportunité d'être décisif"

OM - Bakambu : "J'ai l'opportunité d'être décisif"©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 23 janvier 2022 à 09h38

A l'occasion de sa première sous la tunique de l'OM, Cédric Bakambu s'est montré décisif après être entré en cours de jeu ce samedi, signant le but du break de sa formation (0-2).



Entré en cours de jeu et buteur lors de la victoire de l'Olympique de Marseille au stade Felix Bollaert-Delelis de Lens (0-2) lors de la 22eme journée de Ligue 1, Cédric Bakambu a connu des débuts heureux avec son nouveau club. "Je suis content je rentre, j'ai l'opportunité d'être décisif" a sobrement concédé le néo-Olympien après la rencontre au micro de Canal+. Outre la confiance si nécessaire pour un attaquant, l'international congolais a contribué a repositionné l'OM sur la seconde marche du podium au bénéfice de ce cinquième match sans défaite en championnat. Bien qu'il a intégré l'effectif phocéen depuis peu, le buteur n'a pas mis beaucoup de temps pour se rendre compte de la qualité de sa nouvelle équipe.


"Après faut souligner le très bon travail de l'équipe, dès la première minute on a été sérieux. Première mi-temps solide, deuxième mi-temps on a confirmé. Franchement je suis content on a les trois points" a-t-il reconnu. Un constat de la domination marseillaise ce samedi face à une équipe réputée joueuse et difficile à manœuvrer. Cette hégémonie s'illustre entre autres par la possession de balle atteignant les 53% ou encore par le nombre d'occasions (sept tirs cadrés au total), dont la frappe de Rongier butant sur la barre transversale avant de ricocher sur le gardien de but Wuilker Farinez puis sur le poteau droit du portier vénézuélien.

Déjà numéro un dans la hiérarchie des 9 ?

"On a une bonne assise défensive, on est bien avec le ballon on sait on a une possession de balle" a également analysé Cédric Bakambu avant de préciser à son sujet: "Et c'est clair que pour un attaquant c'est plus facile de trouver des espaces et d'être décisif." Suite à des débuts aussi tonitruants, l'ancien Sochalien pourrait avoir gagné sa place dans le onze de Jorge Sampaoli. L'attaquant polonais Arkadiusz Milik n'a pas quitté le banc des remplaçants à Bollaert, le technicien argentin a préféré s'en passer et positionner le meneur de jeu Dimitri Payet sur le front de l'attaque comme il a déjà pu le faire à de nombreuses reprises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.