OM : Après la résiliation de son contrat, Villas-Boas fait ses adieux

OM : Après la résiliation de son contrat, Villas-Boas fait ses adieux©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le mardi 02 mars 2021 à 20h50

Ce mardi, André Villas-Boas et l'Olympique de Marseille ont acté leur séparation de façon officielle. Le technicien lusitanien a lui adressé un message d'adieu émouvant.


Il s'est assis pour la dernière fois sur le banc de l'Olympique de Marseille lors d'une rencontre contre l'AS Monaco le 23 janvier, pour une défaite (3-1). En désaccord avec la politique sportive du club phocéen, André-Villas Boas avait présenté sa démission avant d'être mis à pied, le 2 février dernier. "Cette décision conservatoire est devenue inévitable compte tenu de la répétition récente d'agissements et d'attitudes qui nuisent gravement à l'institution Olympique de Marseille et à ses salariés qui la défendent quotidiennement", avait justifié le club.

Ce mardi, par le biais d'un communiqué très bref, Marseille a officialisé la fin de l'union entre le club et l'ancien coach de Chelsea. "L'Olympique de Marseille annonce la résiliation d'un commun accord du contrat d'André Villas-Boas. L'Olympique de Marseille le remercie pour sa contribution durant ces 19 mois de collaboration et lui souhaite le meilleur pour la suite", peut-on lire sur le site officiel. Un peu plus d'une saison et demie après son arrivée en France, Villas-Boas a publié un message assez émouvant, par le biais de son compte Instagram, voulant mettre en exergues les bons souvenirs vécus lors de son aventure dans le Sud de la France.

"C'est impossible de ne pas aimer ce club et leurs supporters"

"À jamais...ensemble

J'ouvre les portes de l'Hôtel Dieu et je me trouve face à Notre Dame de la Garde. Promenade du Vieux Port au long de la Corniche jusqu'au Vallon des Auffes. Retour rincé par le soleil mais rafraîchi par le vent jusqu'au Mucem. C'était ma première matinée en tant que Marseillais.

En 1 an et demi, j'ai appris à ressentir cette ville et l'amour de ses citoyens pour leur club. Au volcan du Vélodrome, j'ai frissonné avec vous pour célébrer chaque but et chaque victoire. J'avais l'habitude de regarder les deux virages pour apprécier les drapeaux de chaque pays et ces banderoles au milieu des sons et des chuchotements de vos prières pour votre L'OM ! Faire partie de l'histoire de ce club est une étoile dans le pedigree d'un entraîneur. Cette étoile unique en France. C'est impossible de ne pas aimer ce club et leurs supporters sans tomber amoureux de son passé, de la richesse des mémoires qui habitent ce club et des histoires qui se transmettent de génération en génération. J'ai traité le club comme si c'était le mien, défendant tout ce qui semblait juste et injuste, vérité ou mensonge. J'ai toujours porté avec moi l'honneur et la dignité que j'ai pensé que vous méritiez. J'emporte avec moi d'ici les meilleurs souvenirs, sensations et émotions indescriptibles, avec un amour singulier pour un club et une région unique. La Sainte Victoire était ma copine pendant 18 mois. Je suis fier d'avoir pu connaître tous ses plis et je la remercie de m'avoir inspiré à faire le mieux en tant que personne.

A tous mes joueurs et au staff de l'OM, merci pour votre sueur et vos efforts. Nous sommes liés les uns aux autres émotionnellement et vous me manquerez beaucoup. Je souhaite à chacun de vous le meilleur professionnellement et personnellement. Avec la tristesse de ne plus pouvoir vous embrasser mais avec l'encouragement et l'empathie que nous avons les uns pour les autres et sachant que nous serons bientôt de nouveau ensemble.

Saudade est un mot portugais. Fort, viscéral, lié à des racines. Cela traduit nos pleurs pour quelque chose qui nous manque, un morceau de nous que nous avons laissé derrière. 'Il n'y a pas de Saudade sans un retour...'Olympique de Marseille à plus tard", a commenté Villas-Boas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.