OM - Alvaro : "Si je suis un problème, je pars sans la moindre indemnité"

OM - Alvaro : "Si je suis un problème, je pars sans la moindre indemnité"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 23 septembre 2020 à 22h51

L'après PSG - OM est difficile à encaisser pour Alvaro Gonzalez, qui a tenu à s'expliquer face aux supporters concernant les accusations de racisme de Neymar. Mais l'Espagnol a beaucoup de mal à contenir son émotion et se montrerait très affecté.



Alvaro Gonzalez est pris dans un véritable tourbillon à Marseille, depuis sa prétendue altercation raciste avec Neymar lors de PSG - OM il y a dix jours (0-1). L'Espagnol a sollicité une réunion avec les dirigeants et les supporters, et celle-ci s'est tenue lundi. D'après RMC Sport, le défenseur olympien s'est montré très ému et aurait notamment déclaré à son président Jacques-Henri Eyraud : "Si vous ne me croyez pas, si je suis un problème, alors j'accepte de partir et de quitter l'OM sans la moindre indemnité." Le joueur aurait fondu en larmes, expliquant avoir été qualifié de raciste par un fan du club croisé en ville (et qui portait le maillot marseillais). L'ancien défenseur de Villarreal continue de clamer haut et fort son innocence, espérant pouvoir s'expliquer avec Neymar en tête-à-tête.

De la même manière, Alvaro Gonzalez se demande comment son numéro de téléphone a pu fuiter sur les réseaux sociaux. Certaines sources proches du vestiaire de l'OM pensent clairement que Neymar a contacté des joueurs de Liga pour se le procurer. L'affaire est toujours en instruction du côté de la LFP, où il a été décidé que les sanctions seront prononcées la semaine prochaine. Pour rappel, le Clasico de la troisième journée de Ligue 1 s'était terminé dans un climat général détestable, et pas seulement du fait d'Alvaro Gonzalez et Neymar. Au total, pas moins de cinq expulsions avaient été distribuées par l'arbitre M. Brisard durant le temps additionnel. Tous les exclus connaissent désormais leur sanction : six matchs pour Layvin Kurzawa, quatre pour Angel Di Maria, deux pour Neymar (PSG), trois pour Jordan Amavi et un pour Dario Benedetto (OM).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.