OL : Rudi Garcia n'est pas surpris par la forme du PSG

OL : Rudi Garcia n'est pas surpris par la forme du PSG

Axel Allag, publié le mercredi 15 juillet 2020 à 21h29

En conférence de presse, Rudi Garcia a évoqué la forme récente du PSG, qu'il affrontera en finale de la Coupe de la Ligue. Il a également parlé des pertes de son équipe lors du mercato.

L'OL a l'esprit tourné vers le Trophée Veolia, organisé au Groupama Stadium à partir de jeudi. Le programme de l'OL est assez copieux avec des rencontres contre les Glasgow Rangers (jeudi à 20h45) puis le Celtic Glasgow (samedi à 20h45). Ces deux rencontres amicales vont être des tests pour l'équipe dirigée par Rudi Garcia avant les choses sérieuses : la finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG (le 31 juillet) et le huitième de finale retour de la Ligue des champions face à la Juventus Turin (le 7 août). En conférence de presse, ce mercredi, Rudi Garcia a évoqué plusieurs thèmes, dont notamment la forme récente du PSG, qui s'est largement imposé face au Havre lors de son premier match de préparation (9-0). "On n'est pas surpris de la qualité du PSG, dont l'objectif principal est de gagner la Ligue des champions. Ils ont un tirage a priori plus accessible que le notre, mais on aura le temps d'y repenser. On ne fait pas de bilan sur un seul match, que ce soit pour eux ou nous. Ça reste des matchs de préparation après un arrêt jamais connu avant, il y a quand même des incertitudes, il faudra voir sur la durée", a-t-il indiqué.

Garcia veut des joueurs concentrés sur les objectifs


Au niveau du mercato, il n'a pas voulu se lamenter sur les pertes de son équipe. "On a perdu trois joueurs pour les compétitions qu'ils nous restent. Ce n'est pas une bonne nouvelle, mais c'est comme ça. On ne peut rien y faire. C'était particulier pour Lucas, qui avait été vendu en janvier. Amine n'a pas été beaucoup utilisé, donc je dirai qu'il n'y a 'pas de conséquence' pour lui, mais Martin l'avait beaucoup été. Je suis en total accord avec ma direction sur le fait d'avoir lâché Martin, on était trop nombreux devant. Quand on a des opportunités, on écoute et on évalue. Pour Martin et pour nous, c'était une bonne opportunité", a jugé Garcia, qui a aussi laissé un message à son groupe dans cette période délicate. "J'ai prévenu en interne qu'il fallait faire attention aux entreprises de déstabilisation, des joueurs qui seraient susceptibles d'être visés par des équipes qu'on va jouer. Ils sont avec nous, il faut qu'ils soient à 100%."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.