OL - OM : M. Buquet aurait bien changé d'avis

OL - OM : M. Buquet aurait bien changé d'avis©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 06 décembre 2021 à 20h54

Le rapport conjoint des autorités assure que M. Buquet avait, dans un premier temps, décidé que le match entre Lyon et Marseille devait repartir. Son seul tort serait de ne pas avoir suffisamment anticipé l'opinion des visiteurs.



M. Buquet serait-il finalement le principal responsable de la situation assez incompréhensible lors d'OL - OM, il y a deux semaines ? Pour rappel, il avait fallu attendre près de deux heures avant que l'arrêt définitif du match soit prononcé, alors que le jeu avait été interrompu dès les premières minutes après le jet d'une bouteille sur Dimitri Payet qui s'apprêtait à tirer un corner. Un rapport de la direction départementale et de la préfecture a été livré à la Ligue et consulté par RMC Sport. Celui-ci précise que l'arbitre, dès le départ, se montrait "très hésitant" à reprendre la rencontre, ce qui a d'ailleurs été sa ligne de défense après-coup. Sauf qu'il aurait finalement été rassuré sur la possibilité d'une reprise, de même que les représentants de la Ligue.

"A 21h35, l'arbitre a annoncé aux personnes présentes une reprise du match à 21h50, après cinq minutes d'échauffement", développent ensuite les autorités dans le rapport. Alors, quand la rencontre est annoncée définitivement stoppée à 22h30, le préfet se dit "étonné de ce revirement" : "L'arbitre semblait gêné et avait du mal à croiser nos regards." Ce qui expliquerait donc également pourquoi le speaker est allé annoncer la reprise du match, en dépit des explications contraires de M. Buquet sur le moment. Ce qui corrobore, aussi, la version déjà lancée par l'OL, à savoir que l'arbitre a finalement fait volte-face au vu des réactions marseillaises. Du côté de l'OM, on avait ainsi exigé de l'arbitre qu'il aille prendre des nouvelles de Dimitri Payet pour constater qu'il n'était pas possible de retourner sur le terrain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.