OL - OM : Aulas " n'imagine pas qu'on ne rejoue pas " le match

OL - OM : Aulas " n'imagine pas qu'on ne rejoue pas " le match©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le lundi 22 novembre 2021 à 19h30

Lors d'une conférence de presse téléphonique, Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, est revenu sur l'incident qui a causé l'interruption de Lyon - Marseille dimanche soir.



Jean-Michel Aulas continue de monopoliser la parole. Suite à l'incident qui a provoqué l'interruption de la rencontre opposant Lyon à Marseille dimanche soir, lors de la 14eme journée de Ligue 1, le président des Gones a cette fois choisi d'organiser une conférence de presse téléphonique pour revenir sur la triste soirée vécue au Groupama Stadium. Alors que Vincent Labrune est lui sorti du silence ce lundi, Aulas a tenté de mettre la pression par rapport aux incidents survenus lors du match entre Nice et Marseille en début de saison. « Je ne sais pas ce qu'on entend par sanction lourde. Et dans ce cas, il faudra revenir sur les autres matchs depuis le début de la saison, comme je l'ai dit, a notamment lancé l'intéressé, dans des propos repris par L'Equipe. Une défaite sur tapis vert ? Je n'imagine pas qu'on ne rejoue pas. Regardez ce qu'il s'est passé à Nice. »

« Je reste favorable à des sanctions sévères »

« Il faut être d'une mauvaise foi évidente pour comparer les incidents de Nice ou de Lens-Lille avec des envahissements de terrain, des bagarres, des interventions de coach ou d'adjoints qui font la police... Là, c'est un acte isolé. Je reste favorable à des sanctions sévères, y compris en points mais là, est-ce qu'on le mérite en comparant à Nice ou à Marseille ? Je n'en suis pas certain mais si ça permet de faire progresser l'ensemble de la jurisprudence, il va falloir repasser tout depuis le début de saison et ce n'est pas un point qu'il faudra enlever à d'autres. (...) Je suis solidaire de Vincent (Labrune) et on verra avec lui, Longoria et le ministre de l'Intérieur demain (mardi) matin. Mais renverser la table pour tout le monde. Tout ça ne doit plus se renouveler », a confié Aulas, qui a également indiqué ne pas savoir s'il faut arrêter ou non un match en cas de jet de projectile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.