OL : Juninho, très amusé, interpelle Marcelo

OL : Juninho, très amusé, interpelle Marcelo©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 10 mai 2022 à 22h02

Très étrange message de Juninho, mardi sur Twitter, à propos de l'information de L'Equipe quant aux circonstances de la mise à pied de Marcelo par l'Olympique Lyonnais. L'ancien directeur sportif n'a pas hésité à se lâcher.



L'affaire de la flatulence de Marcelo dans le vestiaire de l'OL prend une tournure tragicomique. Après les révélations de L'Equipe pour illustrer la difficile situation du défenseur brésilien avant de partir à Bordeaux, alors que Juninho était encore directeur sportif, les deux intéressés ont chacun réagi. Le joueur d'abord : "Merci L'Equipe, je dois revenir après une longue absence sur Twitter afin de nier toutes ces allégations. De nos jours, le journalisme est une blague !" L'ancienne légende des Gones, devenu donc dirigeant avant de partir il y a quelques mois (en cours de saison), en a remis une couche en répondant à son compatriote de manière assez saugrenue : "Tu vois, je t'avais dit qu'un défenseur devait péter fort, longtemps et que ça pue. Le tien n'était que fort, donc c'était faible." Le tout agrémenté de très nombreux smileys qui pleurent de rire...

Voilà qui ne va certainement pas arranger l'image de Juninho auprès des dirigeants du club, à commencer bien sûr par son président historique Jean-Michel Aulas. L'ancien maître des coups francs n'est d'ailleurs pas présent mardi au Groupama Stadium dans l'équipe historique de l'OL, qui affronte en match de charité pour l'Ukraine une formation de l'UNICEF. On venait déjà d'apprendre que Juninho serait à l'origine du refus de Christophe Galtier de succéder à Rudi Garcia sur le banc lyonnais l'an passé. Voyant une interview de son collègue à propos de ses relations avec le Brésilien, l'entraîneur champion de France avec Lille aurait alors décidé de s'engager avec Nice, obligeant ainsi le club à se rabattre sur Peter Bosz pour s'asseoir sur le banc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.