OL - Garcia : "Les mêmes maux"

OL - Garcia : "Les mêmes maux"©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 19 septembre 2020 à 09h30

De nouveau décevant contre Nîmes vendredi soir (0-0), l'OL aurait "dû trouver des solutions" pour l'emporte selon son entraîneur.



L'Olympique Lyonnais n'a pris que deux points sur les neuf derniers possibles. La formation rhodanienne a aussi failli offensivement durant cette série de matches, avec seulement une réalisation en 270 minutes de jeu. Même s'ils se créent des situations devant les buts, les Gones n'arrivent donc pas à concrétiser. Un état de faits qui commence à agacer leur entraineur, Rudi Garcia.

Sans élever la voix mais avec un ton ferme, le technicien rhodanien a pointé du doigt la défaillance du secteur offensif suite au nul enregistré face à Nîmes à domicile (0-0). « C'est évidemment une contre-performance. Nous avons manqué de réalisme. Cela fait trois matches où nous avons les occasions pour marquer d'entrée comme aujourd'hui, a-t-il déploré en conférence de presse. Il faut les transformer contre des équipes qui jouent avec un bloc bas. C'est de notre faute, nous aurions dû trouver les solutions et convertir nos possibilités. Ce sont les mêmes maux que les deux matches précédents. Nous aurions dû gagner car nous sommes l'OL et que nous recevons. Les occasions, nous les avons eues. »

« Les jeunes ne peuvent pas tout amener »

Face aux Gardois, les Lyonnais se sont beaucoup mis en évidence à travers les centres. Il y en a eu une trentaine en tout. Garcia apprécie cette manière d'apporter le danger devant, mais il veut aussi voir plus d'assauts sur des actions construites et des pénétrations dans la surface. « Nos situations favorables sont souvent des tirs hors surface. Il faudrait contourner le bloc et être précis sur les centres. Il faudrait être capable de faire du jeu dans la surface avec des joueurs lancés et obtenir des penalties », a indiqué le coach lyonnais.

Tout en mettant ses hommes devant leurs responsabilités, Garcia a aussi cherché à les dédouaner. Pour expliquer cette mauvaise passe des siens, il a notamment mis en avant les contraintes du calendrier. « J'ai trouvé que ce troisième match en sept jours a pesé sur les jambes de certains. J'avais amené un peu de sang frais avec des jeunes qui se sont plutôt bien comportés mais ils ne peuvent pas tout amener par rapport à des joueurs plus expérimentés », a-t-il confié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.