OL : Coupet "déçu" par Garcia

OL : Coupet "déçu" par Garcia©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 24 octobre 2020 à 10h01

Parti cet été à Dijon, Grégory Coupet, l'ancien entraîneur des gardiens de l'OL, a évoqué sa relation pas simple avec Rudi Garcia.



Son départ a fait du bruit. Un peu plus de deux ans après son retour à l'OL, où il avait remplacé Joël Bats comme entraîneur des gardiens, Grégory Coupet a dû quitter son club de cœur à l'intersaison, non sans amertume. En fin de contrat, celui qui a rejoint Dijon explique avoir attendu en vain une proposition de prolongation. "Je savais que je ne recevrai rien mais personne n'a été capable de me dire la vérité en face. Ce n'était pas compliqué pourtant. J'aurais aussi aimé que le président Aulas soit inquiet de ma situation et me demande ce qui se passe. Mais je n'ai pas eu d'appel. Pas plus après d'ailleurs", regrette-t-il aujourd'hui dans les colonnes du Parisien. Le départ de Coupet pour le DFCO aurait en tout cas étonné le président lyonnais Jean-Michel Aulas, interrogé par l'AFP au mois de mai : "Nous avons été surpris car l'objectif mercredi était de lui remettre une prolongation pour un an. Il a estimé que l'OL avait trop tardé pour le prolonger. Ce que je sais est qu'il doit partir. Nous le remplacerons comme d'habitude comme on le fait toujours par si possible quelqu'un qui a toute ses qualités et d'autres complémentaires."

"Garcia a cherché à s'imposer sans dialoguer"

L'ancien gardien tricolore (34 sélections), aujourd'hui âgé de 47 ans, a aussi évoqué sa relation avec l'entraîneur de l'OL Rudi Garcia, qui n'était apparemment pas des plus simples. "La relation n'était pas hyperfluide avec Rudi. J'avais mal vécu l'éviction de son prédécesseur Sylvinho que j'adorais. Il était rigoureux mais en arrivant, il a cherché à s'adapter à nous. Rudi, lui, a cherché d'entrée à s'imposer sans dialoguer, confie-t-il encore. Un exemple parmi d'autres, dès qu'il est arrivé, il m'a dit : « Hors de question que le troisième gardien soit là lors des veilles de match ». Je lui ai répondu que ce numéro trois, Anthony Racciopi, était prévu pour être numéro 2 et que s'il faisait ça, il me le « tuait » sportivement. Il n'a rien voulu entendre. A moi ensuite d'aller expliquer ça aux gars. Je ne fonctionne pas comme ça. Il m'a déçu."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.