OL : Contre Troyes, un "tout autre match" que contre le PSG

OL : Contre Troyes, un "tout autre match" que contre le PSG©Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 21 septembre 2021 à 19h30

Aux yeux de Peter Bosz c'est clair : il ne sera pas possible pour l'OL de performer de la même manière contre Troyes, mercredi en Ligue 1, que face au PSG, dimanche au Parc des Princes (défaite 2-1). Le coach hollandais a expliqué s'attendre à une rencontre complexe face au promu.


Défait contre le PSG après une prestation d'ensemble de haute volée, dimanche soir (2-1), l'Olympique Lyonnais va tenter de rebondir avec la réception de Troyes, mercredi soir dans l'optique de la 7ème journée de Ligue 1 (21 heures). Cependant, il ne faut pas s'attendre à ce que l'OL reproduise la même prestation que celle réalisée face à Lionel Messi et ses partenaires, notamment avec le ballon. C'est ce qu'a expliqué Peter Bosz, ce mardi en conférence de presse. "Non, c'est impossible. Parce que contre le PSG, c'est la première fois de la saison qu'on a eu moins le ballon que l'adversaire (45 % de possession). Donc c'était un jeu différent. Pour moi, c'est plus facile de jouer quand tu n'as pas le ballon. Car quand tu as le ballon, il faut une organisation très précise : tu joues plus haut, tu donnes plus d'espace à l'adversaire... Il faut être très organisé. Ça sera vraiment un autre match, un autre jeu. Le marquage préventif est très important."

"On verra contre Troyes un autre match que contre Paris"

Si il avait expliqué être déçu du score final face au PSG, surtout compte tenu de la prestation de l'OL, Bosz a prévenu ses joueurs : il ne veut pas les voir se relâcher face à Troyes. "Quand tu joues un grand match, tu es toujours plus concentré, donc je comprends. Mais je n'accepterai pas qu'on se relâche. Après le match contre le PSG, dans le vestiaire, j'ai déjà parlé du match contre Troyes. Mais je vous préviens, on verra contre Troyes un autre match que contre Paris. Quand tu joues contre une équipe avec un bloc plus bas, ce n'est pas facile. Les espaces derrière la défense sont très réduits", a analysé l'entraîneur du club rhodanien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.