OL : Bosz "très énervé"

OL : Bosz "très énervé"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 07 septembre 2022 à 22h43

Après la défaite de l'OL à Lorient mercredi en match en retard de la 2e journée (1-3), Peter Bosz n'a pas caché son agacement.



A défaut d'enchanter leurs supporters, les Lyonnais s'étaient bien replacés en signant une deuxième victoire consécutive samedi dernier contre Angers (5-0), trois jours après un succès étriqué face à Auxerre (2-1). Mais alors qu'ils avaient l'occasion de se hisser sur le podium de Ligue 1, les Gones ont rechuté mercredi à Lorient (1-3), en match en retard de la 2e journée. Si Alexandre Lacazette a égalisé (28e), après la rapide ouverture du score d'Enzo Le Fée (6e), les Merlus ont vite repris l'avantage par l'intermédiaire de Terem Moffi (33e), avant que Dango Ouattara ne valide définitivement ce succès (49e), qui propulse les Bretons au cinquième rang du classement, à égalité de points avec leurs adversaires du soir (4es).

"On n'a pas été bons"

De quoi prodigieusement agacer Peter Bosz, l'entraîneur lyonnais. "J'étais très énervé, surtout après la première mi-temps, qui était complètement ratée. On n'a pas été bons. Défensivement, on était très faibles, a-t-il reconnu au micro de Prime Video, avant d'expliquer les entrées de Da Silva, Tolisso et Dembélé à la pause. Je voulais plus de courses, plus de mentalité de gagner. Et c'est ce que j'ai vu en deuxième mi-temps. On a eu des occasions, avec une possibilité avant le troisième but, mais malheureusement, on n'a pas marqué." Et l'OL a donc une fois de plus prouvé que les voyages ne lui réussissaient guère, dix jours après un piteux match nul à Reims pour son premier déplacement de la saison (1-1).


Pour le technicien néerlandais, les erreurs, notamment sur le deuxième but lorientais, une offrande de Thiago Mendes qui a manqué son contrôle, n'ont "rien à voir avec les choix" : "C'est juste très mal défendu." Quoi qu'il en soit, ce premier revers de la saison n'a évidemment rien de rassurant, alors que se profile une suite de calendrier particulièrement chargée, avec un match à Monaco dès dimanche puis la réception du Paris Saint-Germain, avant un déplacement à Lens au retour de la trêve internationale. Et une mauvaise série placerait Bosz, qui peine toujours autant à convaincre, dans une situation peu confortable...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.