OL, ASM, OM : Ils ont tous leurs raisons d'y croire

OL, ASM, OM : Ils ont tous leurs raisons d'y croire©Media365

Geoffrey Steines, publié le jeudi 10 mai 2018 à 07h59

A deux journées de la fin, Lyon, Monaco et Marseille ne sont séparés que de deux points au classement de L1. Un sprint final passionnant dans lequel chacun devra avoir sa carte à jouer, avec ses forces et ses faiblesses.

Lyon (74 points, +44)En fin de saison, la dynamique vaut plus que tout. Celle de Lyon est irrésistible depuis sa victoire renversante à Marseille à la mi-mars (2-3). L'OL reste sur sept succès consécutifs, avec 23 buts marqués sur cette folle série, inédite depuis les années 2000 et la domination sans partage des Gones sur le football français. Avec son 4-4-2 en losange, où Nabil Fekir évolue en soutien de Memphis Depay et Bertrand Traoré, Bruno Genesio a trouvé la solution miracle qui rend son équipe quasi injouable en ce moment. Surtout que son efficacité offensive du moment est tout sauf anodine, puisqu'elle lui donne l'équivalent d'un point supplémentaire par rapport à ses deux concurrents grâce à une différence de buts largement supérieure (+44, contre +36 pour Monaco et +32 pour Marseille). Une attaque sur laquelle l'OL s'appuiera encore pour franchir les obstacles Strasbourg et Nice, les deux derniers sur la route d'une qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions.Monaco (73 points, +36)Perdue de vue, l'ASM de la saison passée a refait surface le temps d'arracher une victoire au forceps dans le temps additionnel à Caen la semaine dernière (1-2). Un succès acquis au mental, comme souvent les hommes de Leonardo Jardim l'avaient fait dans leur quête du titre de champion de France au printemps 2017. Après trois matchs sans victoire, les Monégasques ont renoué avec le succès au moment opportun pour ne pas tout perdre de l'avance qu'ils s'étaient construits sur leurs deux adversaires directs. Un signe que le groupe n'a pas lâché, malgré les absences de cadres et les résultats en dents de scie. A force de disputer à chaque fois des fins de saison au couteau, le club a aussi le vécu nécessaire pour ne pas paniquer dans une telle situation. Un atout-maître pour conserver jusqu'au bout sa place sur le podium, et plus si affinités.Marseille (72 points, +32)Rien ne semble pouvoir endiguer la vague qui porte l'OM. Du caractère, du beau jeu par séquences, de la réussite à des moments-clés : Marseille provoque ce qui lui arrive en ce moment, même les petits coups de pouce du destin, avec son envie débordante et sa détermination sans faille. A tel point que les hommes de Rudi Garcia ont beau partir de loin avant les deux dernières journées, avec leur retard aux points et à la différence de buts, il ne leur est pas interdit de rêver pour autant. Le vrai avantage des Olympiens, c'est le calendrier. Contrairement à Lyon et Monaco, qui affronteront chacun une équipe en course pour une place européenne et une autre à la lutte pour son maintien, Marseille croisera deux clubs qui n'ont plus rien à jouer pour la fin de saison. Si Garcia n'attend « pas de cadeau » de Guingamp vendredi (20h45), ça pourrait peser lourd dans l'emballage final. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le coach phocéen a pronostiqué mercredi que l'OL et Monaco ne gagneraient pas leurs deux derniers matchs.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU